Zika : L’Afrique doit-elle craindre une nouvelle épidémie ?

0

Après le Cap vert où plus de 7 500 cas ont été enregistrés, la Guinée-Bissau devient le deuxième pays africain touché par le virus zika. Vendredi 1er juillet dans un communiqué le ministre de la Santé Domingos Malu annonçait la confirmation de trois cas de contamination sur l’île de Bubaque, dans l’archipel de Bijagos.

Dans son communiqué, le gouvernement guinéen fait état des mesures préventives et des actions prévues contre la propagation du virus. Il appel à la prudence et annonce la création d’une commission de lutte contre le Zika, comprenant plusieurs ministres et présidée par le Premier ministre Baciro Dja. Pour le gouvernement Guinéen il est impératif de stopper l’évolution du virus avant qu’il n’atteigne le continent et ne provoque une nouvelle épidémie.

Pour rappel, le zika est un virus difficile à identifier puisque dans sept cas sur dix, les personnes infectées ne présentent aucun symptôme. Le virus se propage principalement par des piqûres de moustiques infectés mais peut aussi se transmettre sexuellement, ainsi que de la mère à l’enfant durant la grossesse.

L’épidémie du virus zika sévit dans les Caraïbes et en Amérique du Sud où plus 1,5 million de cas ont déjà été recensés pour le seul Brésil. Pour l’instant, le virus reste au large du continent africain. Il ne faut pas encore s’alarmer. (cf : RFI)

Laisser un commentaire