Yves Fernand Manfoumbi, pour une implication de l’armée dans le développement du secteur agricole

0

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation le 14 octobre dernier, le ministre de l’Agriculture, Yves Fernand Manfoumbi, a formulé des suggestions en vue de booster de manière efficiente le secteur agricole. Il a émis le souhait entre autres de mettre 1/3 des moyens roulants des forces de défense au service du développement de l’agriculture dans le pays.

Nouvellement nommé au poste de ministre en charge de l’Agriculture, Yves Fernand Manfoumbi, affiche sa volonté de relever le défi du développement du secteur agricole. En effet, en matière d’alimentation, le pays reste largement dépendant de l’extérieur, ainsi l’État débourse chaque année pas moins de 150 milliards pour l’achat des denrées alimentaires importées. Le ministre de l’Agriculture croit en une possible relance de la filière agricole, pour arriver à une véritable autosuffisance alimentaire. Pour cela, le gouvernement devrait « encourager et promouvoir l’organisation des producteurs en coopératives agricoles pour une meilleure productivité, disposer d’institutions de recherches opérationnelles et dynamiques pour accompagner le développement durable ». Il souhaite également, la mise en place d’un plan d’aide aux petits producteurs qui serait caractérisé par des outils de financement adéquats, mais aussi d’un cadre attractif pour susciter des vocations chez les jeunes.

Par ailleurs, Yves Fernand Manfoumbi, a exprimé le vœu de mettre à la disposition du développement du secteur agricole « 1/3 des effectifs et des engins des différents états-majors militaires gabonais », pour donner un nouvel élan à une filière qui peine à se développer.

Il a rappelé pour conclure, l’engagement pris par les plus hautes autorités en vue d’effectuer « un saut quantitatif et qualitatif dans ses productions agricoles, mais également à allier les exigences du développement avec les contingences des changements climatiques. »

Laisser un commentaire