Voiries urbaines : arrêt des travaux de construction des passerelles piétonnes

0

Alors que les populations se réjouissaient à l’avance de la construction des passerelles piétonnes qui devaient enjamber la voie express au niveau de Plein-ciel, du lycée Paul Indjendjet Gondjout (ex Lycée d’État de l’Estuaire) et au-dessus du Boulevard du bord de mer au niveau du lycée Léon Mba, notre rédaction vient de constater l’arrêt soudain desdits travaux.

En effet, il y a quelques mois déjà dans notre article « Voiries urbaines : construction de trois passerelles piétonnes à Libreville » nous annoncions le début des travaux à l’initiative du Ministère des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, financés entièrement par l’État gabonais et dont la réalisation avait été confiée à l’entreprise chinoise China First Highway Engineering Company (FHEC). Les populations ont constaté il y a quelques semaines déjà l’absence des matériaux de construction et le retrait des engins sur les sites devant accueillir ces infrastructures.

Selon certaines informations, l’arrêt de ces travaux par l’entreprise chinoise commise à la réalisation de ces chefs-d’œuvre serait dû entre autre au non financement par l’Etat gabonais desdits travaux. Mais du côté du Ministère des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, certains agents arguent que la crise post-électorale serait la cause principale de cet arrêt, tandis que d’autres avancent sous cape que le détournement des fonds prévus pour la construction de ces passerelles serait à l’origine du retrait des équipements.

Dans tous les cas, quelle qu’en soit la raison de cet arrêt des travaux, la situation risque encore de soulever l’indignation et le désarroi des populations riveraines qui voyaient en la construction de ces passerelles piétonnes, une solution définitive aux problèmes d’accidents sur les voies express.

Laisser un commentaire