Violences post-électorales : Sylvie Mbot, arrêtée pour son rapport préliminaire ?

0

Le Docteur Sylvie Nkoghe-Mbot a été interpellée dans la journée du jeudi 06 octobre alors qu’elle continuais ses investigations, par des agents des forces de sécurité sans uniformes. Selon certaines informations, elle serait détenue dans les locaux de la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (DGCISM), appelés communément le B2.

Selon des informations recueillies auprès de ses proches, la présidente du syndicat Hippocrate (syndicat des médecins, pharmaciens, biologistes et chirurgiens-dentistes de la Caisse Nationale Sécurité Sociale), et membre active  du mouvement de la société civile Dynamique unitaire aurait été interpellé alors qu’elle poursuivait ses investigations. Aucune information officielle n’a, cependant, été diffusée à ce jour, pour faire connaître les véritables raisons de cette interpellation.

Pour certains, cette arrestation serait liée à la participation du Dr Sylvie Nkoghe-Mbot à la rédaction d’un rapport préliminaire sur les victimes des violences post-électorales. Notamment celles allant du 31 au 02 septembre 2016. Le dit rapport de 39 pages, reprend, les identités des personnes blessées par balles ainsi que la liste des structures hospitalières au sein desquels les victimes étaient soignées. Il répertorie aussi,  les personnes tuées par balles dont les corps ont été retrouvés dans les maisons mortuaires.

D’autres affirment par ailleurs, que l’arrestation de la secrétaire confédérale de Dynamique Unitaire en charge des affaires parapublique et privées aurait été motivée par le besoin des autorités d’empêcher la divulgation des informations sur les répressions violentes post-électorales.

Laisser un commentaire