Violences post-électorales : la CPI annonce l’ouverture d’un examen préliminaire

0

La Cour pénale internationale (CPI), juridiction pénale universelle permanente chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité, de crime d’agression et de crime de guerre saisie par les autorités gabonaise, pour des “faits relevant de l’incitation à commettre le crime de génocide” et de “crimes contre l’humanité” qu’elles attribuent aux partisans de Jean Ping a annoncé l’ouverture d’un examen préliminaire du dossier portant sur les exactions qui ont suivies l’annonce des résultats de la présidentielle du 27 août 2016 et qui ont engendré des morts et des arrestations par centaines.

Fatou Bensouda, procureur près la CPI a affirmé, «Mon bureau procédera à un examen préliminaire de la situation afin de déterminer si les critères imposés pour l’ouverture d’une enquête sont réunis», dans un communiqué. Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire