UOB : une rentrée universitaire incertaine

0

C’est le conseil des ministres du jeudi 13 octobre qui a fixé la date de la rentrée universitaire au lundi 17 octobre 2016 dès 7h30. Une date prise sans avoir relevé les différents éléments qui risqueraient d’empêcher la rentrée des classes 2016-2017 à l’Université Omar Bongo en particulier. En faisant cette annonce, le gouvernement Issoze-Ngondet 1 n’a pas mesuré les difficultés que traversent l’Université Omar Bongo (UOB).

En effet, l’organisation de l’élection présidentielle avait entraîné la fermeture de l’université dès le 31 mai alors que l’année académique écoulée n’avait pas été bouclée. Plusieurs étudiants n’ont pas encore bouclé leurs semestres que l’on soit en Faculté des Lettres et Sciences Humaines (Flsh) ou en Faculté de Droit et Sciences-Economiques (Fdse) les résultats finaux ne sont pas encore connus. En droit par exemple, la session rattrapage du second semestre n’est toujours pas close. L’administration décanale avait tout renvoyé au mois de septembre. A ce jour, toujours rien à signaler.

Lors d’une réunion tenue le 19 septembre dernier, l’ex Ministre de l’enseignement supérieur Désiré Guédon avait discuté de la prochaine rentrée avec ses collaborateurs en l’occurrence le recteur de la première université du Gabon, Marc Louis Ropivia, qui avait affirmé au cours de cette rencontre « (…) les chantiers inachevés des voiries et du campus universitaires apparaissent également comme autant de raisons ne permettant pas d’envisager une rentrée dans les meilleurs délais.» nous rapportait le quotidien en ligne Gabonreview.

La grande interrogation est celle de savoir si la rentrée des classes est celle de la clôture des semestres antérieurs ou le début de l’année académique 2016-2017?

Trop de zones d’ombres subsisent et au regard des tensions existantes entre le gouvernement dit d’ouverture et les partenaires sociaux, notamment Dynamique unitaire, dont est membre le SNEC et dont le président Jean-Rémy Yama a promos « pourir le climat social » si les révendications syndicales ne sont satisfaites. L’on se dirige donc vers une rentée universitaire à l’UOB beaucoup plus annoncée qu’effective.

Laisser un commentaire