Santé publique : « le tabac TUE »  bientôt sur les paquets de cigarettes

0

Le Ministère de la Santé, de la Prévoyance sociale et Solidarité nationale a entrepris au cours du Conseil des ministre du lundi 11 avril 2016, la mise en oeuvre de 5 projets de loi et de décret.

Parmi ces projets,  le projet de décret relatif au conditionnement des produits du tabac en République Gabonaise, qui prescrit que les emballages des cigarettes et cigares destinés à la vente au Gabon doivent désormais porter entre autres les inscriptions suivantes : (…) « le tabac TUE » ; « interdit au moins de 18 ans » et le projet de décret portant interdiction de fumer du tabac dans les lieux ouverts au public en République Gabonaise, en instituant une interdiction générale de fumer dans tous les lieux dits à usage collectif (lieux de travail et lieux accueillant du public).

Publié au Journal Officiel de la République Gabonaise (JO) n°303 Bis  du 7 Juin 2016. Cette publication au JO rend obligatoire les mesures prévus par ces deux règlements dont la mise en oeuvre vient résoudre une question de santé publique cruciale à compter du 7 septembre prochain. Ceci parce que son article 11 dispose  qu’à compter de sa publication les fabricants et les importateurs des produits du tabac disposent de trois mois pour se conformer aux prescriptions.

Chez les détaillants, l’on peut encore constater que depuis le 7 mai 2016, date de publication des décrets, la mesure n’est pas suivie par l’ensemble des importateurs et fabricants. Notamment celle relative au conditionnement des produits du tabac en République Gabonaise prévue par le décret n°0284/PR/MSPSSN du 17 mai 2016. Les mentions « le tabac TUE » ; « interdit au moins de 18 ans » qui doivent être inscrites sur la face principale ne le sont pas encore.

Fumer tue et exposer des non-fumeur à la fumé les expose à des risques de maladies respiratoires et cardiovasculaires avérés. Cela peut également entraîner des difficultés respiratoires, des migraines, l’irritation des yeux et de la gorge, et serait un déclenchement d’asthme. Pour les foetus, l’exposition à la cigarette peut freiner son développement.

Au delà de ces inscriptions valant avertissement ou mise en garde sanitaire, les pouvoir publics ne devraient-ils pas initier des augmentations du prix du tabac pour freiner sa consommation comme on peut le constater en Europe, notamment en France.

Laisser un commentaire