Rentrée académique à L’UOB : les responsables désavouent le gouvernement

1

Fixée au 31 octobre dans les établissements supérieurs, le gouvernement voit son autorité bafouée par les responsables de l’université Omar Bongo (UOB) qui, dans un communiqué paru dans le quotidien l’Union a formellement arrêté la date du début des cours pour le 03 janvier 2017.

Énième bavure du gouvernement qui entend relever le système éducatif gabonais. En effet, fin octobre nous y sommes et la date de la rentrée des classes du primaire et du secondaire figure toujours dans la colonne des hypothèses au regard de tous les problèmes exposés par les partenaires sociaux (Conasysed et Sena). L’enseignement supérieur emboîte le pas, car conscient que l’année académique 2015-2016 n’étant pas encore arrivée à son terme, la fixation de la date de rentrée ne peut être envisagée.

De même, plusieurs aspects sont à prendre en compte notamment la satisfaction des points inscrits dans le cahier de charges du Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec), la réhabilitation des voiries au sein de l’université, la réouverture de la cité universitaire et celle du restaurant.

Le climat sociopolitique actuel et la CAN qu’abritera le Gabon ne sont pas favorables à une reprise de cours en janvier, déjà parce que l’UOB est un véritable foyer de tensions et dès le 17 janvier les cours seront suspendus pour cet évènement sportif.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire