Que va-t-il se passer ce 23 septembre 2016 ?

0

Nul ne le sait, mais force est de constater que plusieurs organisations à Libreville, pour des raisons de sécurité, conseillent à leurs agents, collaborateurs,… de rester chez eux.

Les établissements scolaires français, Victor Hugo de Port-Gentil et Blaise Pascal de Libreville annoncent la fermeture des classes dès ce 22 et 23 septembre 2016. Les parents sont donc priés de garder leurs enfants à la maison précisent les administrations desdits établissements. « Il vaut mieux rester à l’abris sait-on jamais » nous confie un enseignant de Blaise Pascal .

Dans la même lancée, l’entreprise Shell Gabon vient de demander à ses employés des bureaux de Libreville et Port-Gentil de travailler depuis leurs domiciles le jeudi, vendredi et même le lundi 26 septembre 2016. À Gamba par contre, les employés de Shell sont appelés à travailler à domicile à partir de vendredi.

Dans le même temps, on apprends que plusieurs commerçants ont vidé leurs boutiques des produits qu’elles contenaient. Ces derniers redoutent selon des propos recueillis auprès d’eux, “une nouvelle montée de violence et de nouveaux pillages“.

Ces mesures seraient prises dans le cadre du prononcé de la décision de la Cour Constitutionnelle qui apparemment ferait craindre le pire aux responsables qui font de la sécurité de l’ensemble des personnels une nécessité absolue.

Toute situation qui contribue à alourdir l’atmosphère déjà morose de ces derniers jours. Le Gabon tout entier les yeux rivés sur la Cour Constitutionnelle de Libreville, retient son souffle, plongé dans l’inquiétude et l’incertitude.

Laisser un commentaire