Présidentielle 2016 / USA : la Chambre des représentants pour une élection apaisée au Gabon

0

Réunis le 12 juillet courant pour la deuxième session à la Chambre des représentants, les sénateurs américains ont adopté une résolution appelant « le gouvernement du Gabon au respect des principes démocratique durant les élections présidentielle d’août 2016 ».

Introduite par le sénateur républicain du New Jersey M. Christopher H. Smith et transmit à la commission des affaires étrangères, la résolution “H.RES.821” soumise au vote de la Chambre des représentants évoque un certain nombre de recommandation au gouvernement du Gabon pour garantir des élections libres, transparentes et pacifiques. Elle rappelle en effet, le profond intérêt qu’accordent les États-Unis au respect des libertés politiques, à la stabilité démocratique et au leadership régional du Gabon.

Dans un tout autre ordre, la résolution des sénateurs américains revient sur un certain nombre d’évènements qui ont à la détérioration du climat socio-politique du pays depuis l’élection controversé du président Ali Bongo Ondimba en 2009. Laquelle était parsemée par les contestations des partis d’opposition et la société civile, controverse, renforcée par un rapport du Département d’État américain qui indiquait notamment que : “les élections de 2009 ont été tourmentées avec des cas de manifestations destructives, des violations des droits de l’homme, des irrégularités sur les listes électorales, la dissimulation des violences de post-électorales”.

Les sénateurs américains recommandent ce qui suit :

(1) Demande au gouvernement gabonais de :

(A) Organiser des élections présidentielles ordonnées, pacifiques, libres et équitables en août 2016, afin d’assurer la stabilité et la croissance à long terme du Gabon ;

(B) Garantir une participation équitable et ouverte des partis d’opposition ; et

(C) Garantir la liberté de parole et de réunion de tous les citoyens gabonais;

(2) Encourage la poursuite des efforts vers la consolidation de la démocratie à travers le renforcement du dialogue et des actions concrètes en faveur du respect du cadre constitutionnel et juridique des élections et soutenir les organisations gabonaises qui travaillent à renforcer le processus démocratique ;

(3) Invite les citoyens gabonais à participer pleinement et pacifiquement aux élections présidentielles ; et

(4) Demande aux États-Unis, aux autres partenaires internationaux et aux organisations non-gouvernementales en charge des élections, à aider à créer un environnement qui facilite la communication ouverte, garantissant des élections libres et régulières, encourage la participation des électeurs, et favorise une société civile forte.

Laisser un commentaire