Présidentielle 2016 : rencontre société civile-UE autour des problématiques préélectorales

0

Une délégation de la Société civile gabonaise conduite par le Pasteur Georges Bruno Ngoussi, composée des représentants de la Conasysed, du Club 90, du ROLBG et des membres de Témoins Actifs  a été reçue ce mardi 05 juillet au siège de l’Union européenne.

La rencontre s’est articulée autour de la présidentielle, notamment les questions préalable à l’élection présidentielle du 27 août prochain. Les membres de la société civile ont porté à représentant de l’Union Européenne leurs inquiétudes. « Nous venons rappeler l’importance d’une intervention de l’Union Européenne dans le processus électorale au Gabon du fait que le climat actuel est délétère » a affirmé Le Pasteur Ngoussi. Cette sonnette d’alarme que la société civile gabonaise est allée tirer se justifie en effet par les actes qu’elle observe. C’est le cas par exemple de « l’accaparement de toutes institutions électorales par un seul homme et leur transfert dans la localité d’Akanda », a ajouté le Pasteur Ngoussi.

Qu’adviendra-t-il de l’acte de naissance du candidat Ali Bongo, sachant qu’une information judiciaire est ouverte présentement en France dans la ville de Nantes pour enquêter sur les suspicions de faux qui l’entourent ont demandé les membres de la société civile à leurs interlocuteurs.

Les représentants de l’UE ont dit ne pas maîtriser le fonctionnement des juridictions françaises tout en appelant les membres de la société civile à se rendre à l’Ambassade de France.

L’Union Européenne entend déployer une mission de plus 70 observateurs et experts électoraux internationaux et 7 parlementaires. Il s’agit d’une expertise hautement qualifiée. Laquelle sera dotée d’une logistique appropriée pour suivre le processus en application des standards internationaux.

Laisser un commentaire