Présidentielle 2016 : quelle place la femme occupe-t-elle dans cette course à la magistrature suprême ?

0

Les 22 et 23 mars 2015 le Président de la République Ali Bongo a annoncé dans la province de l’Ogooué-Ivindo que 2015-2025 sera déclaré « décennie de la femme ». En outre, étant quand même la deuxième force vive de la Nation après les jeunes qui représentent près de 62% de la population gabonaise, la femme est un pilier sur lequel le Gabon devra compter.

Cependant le scrutin du 27 août 2016 prochain ne compte aucune femme dans la liste rendue publique le 15 juillet 2016 par la Commission électorale nationale et permanente (Cenap). Des 19 citoyens ayant fait acte de candidature, seuls 14 ont été finalement retenus. La grande absente de cette course à la magistrature suprême est la femme gabonaise qui contrairement à l’élection de 2009 était représentée à travers les candidatures de Victoire Lasseni Duboze et Yvette Ngwevilo Rekangalt.

Quelle place la femme gabonaise occupera-t-elle dans cette élection décisive ? En l’absence d’une candidature féminine, les femmes ont-elles tout de même un rôle important à jouer au sein des états-majors de candidats ? La question reste posée et la campagne qui s’ouvre le 13 août prochain nous réserve certainement des surprises.

La classe politique féminine gabonaise habituée aux frasques de Clémence Mezui et de Chantal Myboto qu’en-est-il des autres ?

© Crédit Photo: union.sonapresse.com

Laisser un commentaire