Poursuivis par Jean Ping, Hervé Patrick Opiangah et consors jugés non coupables

0

Jean Ping qui annonçait en conférence de presse le 6 avril 2016 en réaction à une vidéo diffusée par la chaîne Télé Africa qui l’accuse, de préparer au Gabon un génocide de l’ampleur du drame produit au Rwanda en 1994.

« Quand une télévision, comme Télé Africa (…) se permet de diffuser un montage vidéo mensonger, grossier et nauséabond, m’assimilant à un génocidaire rwandais, c’est que la liberté de la presse et la démocratie sont vraiment en danger dans notre pays », avait-il déclaré.

Jean Ping avait donc saisi le tribunal correctionnel de Libreville des faits de diffamation, de faux et usage de faux en écriture privée. L’affaire avait été mise en délibérée au 07 juillet 2016 au cours de l’audience correctionnelle du lundi dernier, l’affaire Ministère public et Jean Ping contre Hervé Patrick Opiangah, la chaîne de télévision Télé Africa et son Directeur, Clémence Mezui Me Mboulou et Faustin Boukoubi  a donné lieu à une relaxe.

Le tribunal statuant publiquement en matière correctionnelle et en premier ressort avait mis hors de cause Monsieur Ekanga Ekanga Serges Patrick représentant Télé Africa. Ils ont ainsi été déclarés non coupables. Quant aux autres prévenus,ils ont également été déclarés non coupables de diffamation.

Le tribunal a par ailleurs reconnu son incompétence à statuer sur les dommages-intérêts sollicités par Jean Ping qui, en sus a été condamné au paiement des sommes dues pour le déroulement du procès.

Laisser un commentaire