Politique : Bertrand Zibi Abeghe adresse une lettre à Patrice Talon président Benin

0

Le député démissionnaire du Parti démocratique gabonais (PDG) du 2e siège du département du Haut-Ntem vient d’adresser une correspondance au président de la République du Benin Patrice Talon. L’objet de cette missive est de lui informer des nombreux points qui metent en cause ses compatriotes vivant au Gabon à l’approche de l’élection présidentielle du 27 août prochain.

C’est dans une lettre datée du 01 août 2016 que l’ancien député de Minvoul, Bertrand Zibi Abeghe a tenu a rapporté à Patrice Talon la situation sociopolitique qui prévaut au Gabon et plus particulièrement le comportement de certains de ces compatriotes.

Dans l’entame de son propos, l’ancien député évoque les relations amicales qui existent entre le peuple Gabonais et celui du Benin : « Les béninois résidant sur le territoire gabonais y vivent paisiblement comme s’ils étaient à Cotonou, Porto-Novo, etc. Le Gabon étant reconnu à travers le monde entier comme une terre d’hospitalité » dit-il. Il prend pour exemple le fait que la communauté béninoise vivant au Gabon exerce librement ses activités économiques partout dans le pays et que certains d’entre eux occupent des postes de responsabilité dans la haute administration.

Toutefois, Bertrand Zibi Abeghe s’insurge contre l’immixtion de certains dans les affaires politique du Gabon, il en tient pour preuve le fait qu’« une rumeur circule avec insistance au Gabon attestant que plusieurs de vos compatriotes auraient reçu frauduleusement la nationalité gabonaise, puis seraient inscrits, et même détenteur de la carte d’électeur afin de prendre part au prochain scrutin présidentiel », une situation qui selon l’ancien député « ne sera ni accepté ni toléré par les Gabonais » précise-t-il.

Enfin, sous un ton solennel, l’ancien député conclu, son propos en lançant un appel au président de la République du Benin, Patrice Talon, « Monsieur le Président, nous, populations du Gabon, meurtries dans nos chairs respectives, par le mépris, la condescendance et les détournements abusifs de votre compatriote Maixent Accrombessi, vous recommandons vivement de rappeler votre fils dans votre pays. Nous vous demandons également de sensibiliser votre communauté de ne pas se mêler de près ou de loin au processus électoral en cours au Gabon, terre qui a tout donné au Benin (…) ». Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire