Nouvelles technologies: des start-up gabonaises à l’honneur à la première édition des Café NTIC

1

Le Bar Des Sports a accueilli la première édition des Café NTIC ce vendredi 19 août, à Louis, un quartier huppé de Libreville. Cette rencontre qui a rassemblé les passionnées de l’innovation et des technologies (NTIC), était l’occasion d’échanger et de partager les expériences et les bonnes pratiques de quelques jeunes start-up librevilloises. « Le numérique est un moyen efficace pour créer et trouver facilement de l’emploi. Pour cela, il faut une formation de qualité et des conseils avisés. C’est pourquoi nous avons initié ces rencontres», affirme Saturne Ondo, co-organisateur de l’évènement.

Un évènement riche en enseignements sur les NTIC

Présenté comme des mini-conférences, l’évènement a connu la présence de quatre exposants dont certains ne sont plus à présenter. La première intervenante est Liane Dibangoye, fondatrice de E-Shop Gabon et de la page « Le Mariage coutumier au Gabon » qui compte plus de 25 000 fans. Cette jeune entrepreneuse pèse plus de 70 millions de Francs CFA de CA/an pour son business en ligne. Elle a animé le thème « L’innovation dans le e-commerce au Gabon» qu’elle a présentée avec maestria. De son intervention, l’on retiendra que « le e-commerce au Gabon est un marché inexploité qui gagnerait à être encadré par une loi qui protégerait non seulement les consommateurs, mais orienterait également les acteurs de ce milieu. Aux potentiels entrepreneurs du e-commerce, elle dit ceci : « Il faut bien connaitre son marché et être sensible aux besoins des consommateurs ».

Le deuxième intervenant, Wilfried Ntoutoume, est fondateur de MandealR, la première plateforme panafricaine mettant en relation des professionnels compétents et pré-équipés avec des clients dans le besoin de prestations. Lors de son échange avec les participants, il a présenté « 5 business à faire en ligne avec moins de 300 000 FCFA ». Ce que l’on peut retenir de son intervention c’est qu’Internet offre plusieurs opportunités d’emplois, mais il faut être alerte et persévérant.

Barack Nyaré Mba, le troisième intervenant, est bloggeur, community manager et propriétaire d’AfricaDrone, une agence digitale de la place. Il est à l’origine de la propagation de la vidéo du nouveau rossignol gabonais, Samuel (Lire ici : http://bit.ly/2bkXUrX). Notre bloggeur nous a fait un état des lieux des réseaux sociaux au Gabon en décryptant leurs contenus. Il en ressort que « les contenus sur les réseaux sociaux gabonais sont à prédominance politique ».

Last but not least, Lionel EBA-ZOGO, fondateur de la start-up Eyolvi, créatrice d’applications mobiles et de sites web, a clôturé le Café NTIC par une présentation qui a rappelé la place de l’Afrique en général et du Gabon en particulier sur le Web. Son thème « Le web 0.0 : une économie Web Afro-centrée », a permis aux participants de découvrir que les sites les plus consultés en Afrique appartiennent aux firmes étrangères (américaines en l’occurrence). Ce qui constitue un gros manque à gagner pour nos entreprises et nos Etats. Selon Lionel, « les Africains contribuent à l’enrichissement des entreprises américaines grâce aux nombreux clicks faits sur leurs sites web ». Une situation qui serait due au manque de vision de nos Etats, à la maladresse des producteurs de contenus africains qui ne proposent pas d’offres alléchantes, mais surtout aux idées reçues qui empêchent une classe d’entrepreneurs web d’émerger.

Partager son expérience et vulgariser les NTIC au Gabon

Les Café NTIC est une initiative de l’ONG éponyme créée par deux passionnées des nouvelles technologies, Saturne Ondo et Christopher Missonda. L’idée a germé dans l’esprit de ses organisateurs en 2012, alors qu’ils étaient encore étudiants. Se rendant compte de l’absence de plateformes d’échange sur le sujet, ils ont entrepris d’organiser des rencontres afin de partager leurs expériences et vulgariser les NTIC au Gabon. Des réunions informelles ont été organisées depuis 2014. Cette première édition réussie et ouverte au grand public a connu la participation d’une cinquantaine de personnes. Le prochain rendez-vous sera communiqué ultérieurement.

L’ONG Café NTIC entend également lancer des sessions de formations en rédaction de contenus web et développement d’applications mobile et web, d’ici septembre. Restez connectés sur leur page Facebook.

Ferdinand Demba

@ Photo : Arnold Keboose

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour, j’ai bien voulu participer à ce salon, mais j’ai oublié la date, je suis le manager d’un jeune talent gabonais; il a crée une application de messagerie instantanée qui s’appelle TOLI MESSENGER, on peut la retrouver sur PLAY STORE, c’est un jeune développeur et codeur que nous encadrons au sein de notre incubateur CYBERSCHOOL ENTREPRENARIAT qui accompagne les jeunes entrepreneurs gabonais. Aujourd’hui cyberschool n’est plus à démontrer sur la scène nationale au regard des multiples projets et activités qu’elle élabore. J’espère vous lire très vite.
    Merci

Laisser un commentaire