Nids de poule, canalisations bouchées et inondations à Oloumi

0

Les canalisations bouchées, les nids de poule, sont les fléaux qui gangrènent les voies de circulation de Libreville. Lorsque la saison des pluies arrive, la plupart de ces dernières se transforment en véritable rivière, compliquant davantage la circulation des usagers. C’est le constat que nous avons fait ce matin dans la Zone industrielle d’Oloumi dans le 4ème arrondissement. 

La petite averse de ce matin a engendré des inondations dans le quartier industriel de Libreville, où il était impossible de circuler de la Direction générale des Douanes jusqu’au pont situé après Bati Plus. Une situation qui suscite des interrogations lorsqu’on sait que des travaux de réhabilitation des voies de cette zone fortement fréquentée avaient été effectués il n’y a pas très longtemps. En effet, ces travaux dans la zone industrielle d’Oloumi (bassin versant de l’Ogombié) devaient aboutir à la construction de canaux secondaires, au curage de canaux, à la reconstruction et la mise hors d’eau de voirie interne à la zone. Mais hélas, on constate qu’au terme de ces derniers, des fortes inondations sont toujours observées.

oloumi-2Du côté du siège de Tractafric, la bretelle qui remonte vers Pleine Niger connaît une coupure de route dû aux canalisations bouchées. Lesquelles ont provoquées des nids de poule et la formation d’un ruisseau à la moindre pluie. Rendant ainsi, impossible le passage des véhicules ne disposant pas de 4×4. Avec l’arrivée de la saison des pluies si rien n’est fait, la dégradation des voies de circulation à l’intérieur de la zone industrielle ira crescendo.

Laisser un commentaire