Mobilisation inédite autour du candidat unique de l’opposition Jean Ping la Ngounie

0

Accompagné de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama et d’une pléthore de personnalité politique le soutenant, que le candidat à l’élection présidentielle du 27 août prochain Jean Ping a atterri dans la capitale provinciale de la Ngounie avant de rallier par voie terrestre la ville de Mbigou où il devait tenir son premier meeting. À son arrivé, il a été accueilli par des milliers de partisans qui attendaient depuis des heures l’arrivée de leur champion, une mobilisation exceptionnelle, qui a impressionné d’ailleurs le candidat Jean Ping et sa suite, qui démontre une réelle soif d’alternance qui anime les populations de cette localité.

Puis s’en est suivi les étapes de Fougamou et Mandji  ou tour à tour Fréderic Massavala Mamboumba et Louis Gaston Mayila ont présenté à la population de ces localités le candidat unique de l’opposition Jean Ping.

Cette tournée dans la province de la Ngounie s’est achevée dans la capitale provinciale Mouila, ou Jean Ping accompagné de Guy Nzouba Ndama, Casimir Oye Mba, Didjob Divungui, Zacharie Myboto, Benoit Mouity Nzamba, Moukagni Iwangou, et plusieurs autres personnalités, ont animé un grand meeting qui a drainé près de 15 000 personnes à la place des fêtes, le vendredi 19 août. Une mobilisation inédite dans la localité.

Au cours de cette rencontre qui a connu une très forte mobilisation, Casimir Oye Mba a rappelé « nous sommes ici aujourd’hui pour montrer que c’est vous le peuple gabonais qui devrez être les vrais patrons de la politique au Gabon et des décisions des hommes politique(…) vous avez demandé la candidature unique, et nous vous avons compris parce que tout simplement vous, comme nous, nous cherchons une chose, c’est dégagé monsieur Ali Bongo Ondimba », « L’heure n’est donc plus aux problèmes d’ego entre les leaders de l’opposition. Il s’agit d’abord d’éradiquer le mal du pays, qui est Ali Bongo Ondimba », a-t-il martelé  à Mouila.

Jean Ping a encore réaffirmé sa détermination à « aller jusqu’au bout » dans sa mission de mettre le peuple à « l’abri de la peur et du besoin » durant le septennat à venir. Un programme ambitieux, qui va être amélioré par ses alliés de l’opposition, pour parvenir le plutôt possible à la rupture. Dans cette optique, il a tendu la main à ses concitoyens de tous bords, pour l’accompagner dans cette noble et difficile mission.

Laisser un commentaire