Manuel Valls invite les acteurs politiques à aller aux législatives et au dialogue

0

Invité de France 24 et de RFI en marge de sa tournée africaine, le premier ministre français a tout d’abord fait le constat selon lequel l’Afrique est en pleine évolution démocratique. En reconnaissant que le continent était doté d’une jeunesse qui a une forte envie de réussir avant de donner son avis sur la situation sociopolitique qui prévaut au Gabon.

Au cours de son échange avec les journalistes, Manuel Valls a reprécisé la position française « La France prend acte de ses résultats. Il y a  un président. Il va y avoir des élections législatives  (…) ». Il a appelé  les acteurs politiques gabonais à aller aux législatives et au dialogue. « ce que moi j’attends c’est qu’il y ai dialogue car la confrontation au Gabon comme ailleurs ne peut pas être la voie qui s’impose.» Souhaitant même que ledit dialogue se poursuivre dans le cadre de la conférence de la Francophonie à Madagascar.

Reconnaissant le rôle que doit jouer la France dans cette crise qui prévaut, Manuel Valls « tous les pays qui entourent le Gabon doivent jouer ce rôle et doivent permettre l’apaisement ».

Législatives pour lesquelles le camp de Jean Ping ne s’est pas encore concerté sur le fait d’y aller ou non . Quand au dialogue, celui qui se considère toujours comme le président élu a affirmé sur les antennes de la radio internationale française ce matin «Je ne négocierai jamais avec Ali Bongo».

La position du premier ministre français a tout de suite été raillé par des soutiens de Jean Ping et des personnalités issues de la société civile. Marc Ona Essangui a twitté en réaction «Manuel Valls, la caisse de résonance de la junte au pouvoir au Gabon pour sauver le soldat Ali Bongo.»

Persis Lionel Essono Ondo, l’un des porte-parole de Jean Ping a posé les questions de savoir « Si la France n’avait pas offert une terre d’accueil à la famille de Monsieur Valls qui fuyait la Dictature sanguinaire du Général Franco en Espagne , aurait-il été Premier Ministre de la République française ?», « Pourquoi Manuel Valls qui doit sa survie à la grandeur de la France pactise avec la Dictature de la famille Bongo ?» avant de se désoler que « L’argent des Bongo fait vraiment des dégâts à l’image de la France

© Crédit photo : RFI

Laisser un commentaire