Magistrature : le Synamag installe ses délégations provinciales

0

Depuis plus d’un mois les magistrats du Gabon sont en grève. Le bras de fer qui oppose le Synamag au gouvernement  n’est pas près de s’arrêter. Pour remobiliser ses membres, le bureau du Syndicat national des magistrats  du Gabon (Synamag) s’est rendu dans le Haut-Ogooué, le Woleu Ntem, l’Ogooué Ivindo et l’Ogooué Lolo pour installer des délégués qui auront la charge de veiller au suivi de la grève dans ces ressorts de tribunaux judiciaires de première instance.

Garmain Nguema Ella, président du syndicat national des magistrats s’est rendu, accompagné d’autres membres du bureau exécutif, à Oyem dans la province du Woleu-Ntem, à Franceville dans le Haut-Ogooué, à Makokou dans l’Ogooué Invindo et à Koulamoutou dans l’Ogooué Lolo où des délégués syndicaux ont été installés.

Pour le président du Synamag, « l’étape de Franceville est celle qui nous importait véritablement car elle devait consister à vérifier l’état de l’immeuble qui servira de siège du tribunal administratif. Ce bâtiment qui abrite le conseil départemental n’a pas encore été cédé au ministère de la justice. Mais le bureau se félicite déjà que ce point semble trouver une issue.» constate-t-il.

« Tant bien même la lutte continue, le syndicat travaille activement » nous confie un magistrat. En attendant, la grève se poursuit. Rejoins par les greffiers, c’est tout le système judiciaire gabonais qui est en berne.

Le bureau du Synamag poursuivra au cours des semaines à venir l’installation des délégués syndicaux au sein des tribunaux judiciaires de première instance de Mouila dans la Ngounié, de Tchibanga dans la Nyanga, de Lambaréné dans le Moyen-Ogooué et de Port-Gentil dans l’Ogooué Maritime.

Publicité

Laisser un commentaire