L’UPL invite les autres candidats de l’opposition à rejoindre Ping

0

En marge du meeting de l’échangeur des Charbonnages en milieu de semaine, Engohan Aloghé, président de l’Union pour le Progrès et la Liberté (UPL), s’est entretenu avec la presse nationale. En plus des consignes pour la sécurisation des votes, le président de l’UPL a adressé un message aux candidats de l’opposition qui n’ont pas encore rejoint les rangs de “l’alternance et de l’histoire”.

Dans cet entretien accordé au journal Moutouki paru aujourd’hui, Engohan Aloghé a rappelé aux candidats de l’opposition encore hésitants que la volonté du peuple est d’avoir un candidat unique. Cette volonté s’est manifestée par le choix du candidat Ping. « Ceux parmi les candidats qu’on appelle les poids lourds ont compris le message et ont décidé, en toute âme et conscience, que le candidat unique sera Jean Ping. Mais il faut le reconnaître, comme l’a dit Zacharie Myboto, dans cette affaire il n’y a ni perdant ni gagnant. C’est leur conscience qui leur a fait entendre la voix du peuple », a déclaré le président de l’UPL. Un acte qui permet à ses ténors de la politique gabonaise de « ne pas se rendre complice du maintien au pouvoir d’une dictature », a-t-il renchéri.

Face aux nombreuses sorties de Ndong Sima et de Bruno Ben Moubamba qui dénonceraient le choix de Jean Ping à la tête de la coalition du changement, Engohan Aloghé invite ces derniers à faire preuve de sagesse et de taire leurs égos, comme l’ont fait leurs aînés Guy Ndzouba Ndama, Casimir Oyé Mba et Ngoulakia. « Nous disons aussi aux autres candidats que nos portes ne sont pas fermées. Ils doivent rejoindre la candidature unique. Tout le monde a sa place dans la victoire qui se profile au soir du 27 août 2016. Donc, comme leurs aînés l’ont fait, qu’ils mettent leurs égos de côté », a ajouté le président de l’UPL. Au peuple gabonais, il a demandé de continuer à inviter les indécis à rejoindre la dynamique du candidat unique de l’opposition, à l’image des citoyens et patriotes de Ndjolé qui ont ouvert cette voie.

Cette entrevue a également été l’occasion pour le président de l’Union pour le Progrès et la Liberté de deviser autour de sa formation politique. La position de son parti consiste à œuvrer pour le changement du régime actuel. Tous les efforts déployés aujourd’hui par l’UPL concernent essentiellement la présidentielle 2016. « Nous allons étape par étape.  Tous ceux qui ont soutenu la candidature de Jean Ping, tous ces partis et associations politiques se sont regroupés dans un front. Ils doivent aussi se retrouver au moment des législatives pour voir dans telle ou telle circonscription lequel est le mieux placé pour être titulaire et qu’elle est le parti qui pourrait être suppléant avec pour objectif de ratisser large », a assuré Engohan Aloghé.

Laisser un commentaire