L’Union Nationale rappelle à l’ordre Mike Jocktane

1

Dans un communiqué daté de ce mercredi 26 octobre, l’Union nationale (UN), par la biais de son secrétaire exécutif adjoint chargées des questions politiques, des élections et des commissaires nationaux, Paul Marie Gondjout, a recadré son vice-Président Mike Jocktane sur la sortie qu’il compte organiser ce vendredi 28 octobre 2016.

Anticipant la sortie prévue par Mike Jocktane pour s’exprimer sur sa position face au dialogue proposé par Ali Bongo, l’Union nationale, a vite fait de réagir pour lever tout amalgame. Son secrétaire exécutif adjoint, Paul Marie Gondjout, dans la correspondance adressée au vice-président, a réaffirmé tout d’abord la position officielle du parti, « l’Union Nationale a tenu le samedi 22 octobre 2016 un Conseil National auquel vous avez pris part pour se prononcer sur la crise post-électorale et particulièrement sur les deux dialogue nationaux proposés l’un par le président élu Jean Ping et l’autre par Monsieur Ali Bongo Ondimba. Le Conseil National a souverainement décidé d’une part d’accepter la participation du parti au dialogue proposé par Monsieur Jean Ping et s’est prononcé contre celui proposé par Ali Bongo ondimba d’autre part ».

Pour lever toute équivoque sur la ligne décidée par l’UN, il a également rappelé les dispositions statutaires dudit parti, l’article 4 des statuts de l’Union nationale stipule dans ses dernières dispositions que : «…les adhérents s’engagent à respecter ses choix politiques et ses décisions », souligne-t-il en substance.

Ainsi pour ne pas provoquer des interprétations qui seraient différent du discours officiel du parti, ce dernier exhorte à son vice-président de retirer « tout attribut du parti notamment son emblème », car selon le secrétariat exécutif, Mike Jocktane ne « s’exprimant pas en son nom (nom du parti NDLR) mais à titre personnel ». Il précise pour conclure que « le parti ne saurait être engagé dans (cette) communication ».

La démarche du vice-président proche d’Estelle Ondo, est donc personnelle et y attribuer une connotation partisane n’est que pure amalgame et tendrait à discréditer, sinon phagocyter la position officielle du parti. Pour quelle objectif? Poser la question, c’est déjà y répondre.

1 COMMENTAIRE

  1. Voilà des personnes sans dignités comme AMO est décédé qui était son sponsor et Ya quelque années il avait dit au gabonais que le pouvoir allait
    L’empoisonné aujourd’hui il cour a la première occasion pour trahir la mémoire d’André ah jocktane vous chercher quoi comme les milles patte.

Laisser un commentaire