Les soutiens de Jean Ping  font carton-plein à Awendje

0

Ce dimanche 21 août 2016 les soutiens de Jean Ping, candidat unique de l’opposition ont en son absence fait un carton-plein dans le 4ème arrondissement de Libreville.

En effet, rassemblés au rond-point d’Awendjé les militants des différents mouvements politiques ainsi que la société civile se sont massivement déplacés pour apporter leur soutien au candidat Jean Ping. Absent lors de cette rencontre, il est revenu à une de ses équipes de faire valoir leur potentiel.

Photo - Gabonmediatime.com.(122)pngAprès la prise de parole Paul Adrien Ivanga Adiahenot, coordinateur de campagne de Jean Ping pour le compte du 4ème arrondissement qui s’est essentiellement attardé sur la sécurisation du scrutin, Christian Émane, coordonnateur des Jeunes a rappelé que “ la candidature unique était un rêve, un souhait qui a été réalisé. La Jeunesse a une responsabilité ultime face à l’histoire en Égypte, en Tunisie et au Burkina-Faso ce sont les jeunes qui ont libéré ces pays” ceci pour dire aux jeunes peu importe le camp que le destin du Gabon est entré leurs mains.

Dans la même lancée, Frédérique Massavala rebelote sur le souhait des gabonais concernant la candidature unique.

Le tour est venu à Maître Fabien Méré, avocat au barreau du Gabon de se faire ovationner par la foule “ nous sommes entre nous mais nous ne sommes seuls. Je laisse les intrus de côté ceux qui m’intéresse ce sont les observateurs internationaux. Nous ne sommes pas seuls parce-qu’il n’existe pas de pays qui se libère seul, l’histoire l’a démontré le principe dans lequel le peuple se libère seul est faux!! Mandela n’est pas sorti seul de prison, l’Inde ne s’est pas libérée toute seule, le Burkina, le Mali et autres ne se sont pas libérés seuls. La France durant la seconde guerre mondiale ne s’est pas libérée toute seule ” il poursuit en disant “nous jouons l’avenir de notre pays, de nos petits enfants nous ne pouvons pas échouer! Nous ne devons pas échouer ”, ceci pour inviter toutes les forces vives à massivement rejoindre le combat.

Photo - Gabonmediatime.com.(123)pngDe plus, Michel Menga, directeur adjoint de campagne affirme “Il y a dans la vie des hommes des choses qui se disent sans le dire tout en les disant. Votre présence massive ici a un sens et il n y a que ceux qui ne veulent pas comprendre qui ne comprennent pas.” Il déduit alors que “ les collaborateurs sont à l’image de celui qui les choisit ”.

Le passage de Radegonde a eu un effet boule de neige, elle interpelle la Femme Gabonaise dans un premier temps en empruntant une citation du Pape Jean Paul II  “ Église du Gabon, lèves toi et marche. Femmes du Gabon levez vous et marchez ce 27 août 2916!” par la suite elle met en garde les militants sur la présence des bulletins des candidats qui se sont rétractés, elle précise en avisant la communauté internationale “ les pdgistes ont des pièges il se pourrait que ce jour nous avons encore les bulletins de ces 4 hommes d’État au lieu d’un seul ne les prenez pas!!!!”.

Alenxendre Barro Chambrier prenant la parole à son tour a précisé que l’affaire était gâtée pour Ali Bongo devant une foule qui répetait en choeur : “ Jean Ping va gagner”. L’ancien député du 4ème arrondissement de Libreville a réaffirmé devant les populations venues nombreuses qu’il nous “ la démocratie et le Gabon à l’abri de la peur et du besoin”. Décriant le refus systématique du pouvoir aux citoyens d’exercer les libertés publiques, il a martelé “ plus jamais ça”.

S’en est suivi la prise de parole d’Eloi-Randy Chambrier, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien ministre de la justice. Il a principalement rappelé à l’assistance qu’il faut rendre hommage aux fils du Gabon avant de s’appesantir sur le vote. “ Vous devez aller chercher votre carte d’électeur. Si vous ne l’avez pas. Vous devez tout faire pendant les cinq jours pour savoir comment vous pouvez voter (…). Il faut que tout le monde aille aux urnes.”, le patriarche n’a pas manqué de rappeler qu’il faut être muni d’une pièce d’identité pour ne pas être refoulé. “n’attendez pas le dernier pour prendre votre carte d’électeur et être muni d’une carte d’identité” a-t-il conclu.

C’est en musique que le meeting a pris fin, dans une ferveur qui accompagne les rencontres entre les soutiens de Jean Ping et les populations depuis la désignation qu’il a été désigné comme candidat unique de l’opposition.

Laisser un commentaire