Les irrégularités relevées par la Mission d’observation de l’Union Européenne

0

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jour à l’hotel Radisson Blu de Libreville, la Mission d’observation de l’Union Européenne a rendu publique les grandes lignes de ses observations durant ce scrutin électoral.

Madame Mariya Gabriel Observatrice-en-chef de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne est d’abord revenue sur les irrégularités relevées en amont et durant la campagne électorale.  Les questions de financement et d’accès aux médias ont notamment été abordées. Elle affirme : « La campagne du président sortant a bénéficié d’un financement nettement supérieur à celui des autres candidats » avant de rajouter au sujet des émissions spéciales dédiées à la présentation des plans de campagne des candidats que « le format a exclu la possibilité d’une confrontation réduisant ainsi l’offre informative ». La mission a globalement observé qu’ « en dehors de ces émissions, l’accès aux médias a été fortement déséquilibré en faveur du président sortant ». L’unité de monitoring de la mission a par ailleurs constaté une large couverture  des activités institutionnelles du président sortant bien avant le début officiel de la campagne ce qui lui a donné un avantage par rapport aux autres candidats. En plus des  inégalités dans la communication média, la mission a également noté en hors média une campagne d’affichage largement inégale.

Concernant les irrégularités constatées le jour du vote, la mission a relevé entre autres une application non uniforme des règles de vote, une disparité de formation pratique des membres des bureaux de vote, et des bureaux de vote inaccessibles aux personnes handicapées toute chose ayant participé à priver une partie des Gabonais de leur droit fondamentale de citoyen.

Les failles dans l’approche genre ont également dénoncées. Aucune femme candidate à l’élection et une faible proportion de femmes représentées dans l’organisation des élections.

Ce rapport ne pouvait ignorer les « défiances extrêmes et le manque de respect » entre les différents camps qui ont été fustigés par les observateurs. Ces invectives omniprésentes n’ont selon eux pas vocation à apaiser le climat général. L’Observatrice-en-chef de la Mission a appelé au respect de la légitimité des autorités compétentes dans l’attente des resultats définitifs qui devraient être annoncés Mardi 30 août au environs de 17h.

Le rapport des observateurs est conclu en assurant de la volonté de l’Union Européenne d’assister le peuple gabonais à retrouver pleine confiance dans son processus électoral.

Laisser un commentaire