Les Gabonais de Marseille pour un Gabon Libre

0

À l’instar des autres communautés gabonaises en France, les Gabonais de Marseille eux-aussi se sont donnés rendez-vous ce vendredi 02 Septembre à la place du Vieux-port.

Colère et frustration : aujourd’hui au Vieux-port, ils y étaient un peu plus de 200 Gabonais rassemblés pour un même objectif : soutenir leurs frères gabonais dans la lutte qui est la leur pour obtenir le véritable résultat de l’élection présidentielle qui a eu lieu le samedi 27 Août 2016, où Ali BONGO a été déclaré vainqueur au terme d’une longue attente due à la centralisation des résultats de toutes les provinces du Gabon et notamment de celle du Haut-Ogooué (fief politique du candidat élu).

Dans la cité phocéenne, ils étaient 109 sur 134 votants soit 83,21% à avoir accordé leurs suffrages au candidat de l’opposition Jean PING. Pour la totalité des manifestants il ne fait aucun doute que Jean PING est le véritable vainqueur de la présidentielle du 27 Août, et rappel que ce vote n’est pas spécialement une adhésion à la politique du candidat de l’opposition mais plutôt et avant tout un “vote de sanction” au Parti Démocratique Gabonais et à la famille Bongo, qui depuis bientôt un demi-siècle dirige le pays.

Ce “Vote sanction” a été confirmé dans toute la France et dans la diaspora Gabonaise, où le candidat de l’opposition arrive en tête avec plus de 65% des suffrages. Au niveau national ce sont 7 sur 9 provinces remportées par le candidat de l’opposition.

Fort de ces résultats très majoritairement en faveur du candidat Jean PING et du départ d’Ali BONGO, et constatant néanmoins la victoire du dernier cité après avoir uniquement gagné dans la province du Haut-Ogooue alors que le candidat Jean PING bénéficiant d’une avance confortable de plus de 60000 voix, les gabonais de Marseille à l’instar de ceux de la diaspora et du Gabon dénoncent “Le Coup d’État électoral” et appellent à la responsabilité du gouvernement Gabonais à respecter le vote véritable du Gabon.

Après les heurts qui ont éclaté à Libreville et à l’intérieur du pays suite aux résultats donnants Ali BONGO vainqueur et qui ont fait aujourd’hui une dizaine de morts, les Gabonais de France et d’ailleurs appellent à la responsabilité de la communauté internationale quant aux dérives observées par les forces de l’ordre.

“Ici comme au Gabon, nous ne manifestons pas pour JEAN PING, Nous nous rassemblons et manifestons pour la démocratie, pour la liberté, pour l’alternance, et pour cela, nous ne baisserons pas les bras. Nous irons jusqu’au bout” Tel est le message de la communauté Gabonaise de Marseille.

Laisser un commentaire