Les Gabonais de France assignent  François Hollande devant le « Tribunal de l’histoire »

0

Prévue pour se tenir ce premier octobre, la manifestation des gabonais de France contre la validation de la réélection à la tête de l’Etat d’Ali Bongo Ondimba a belle et bien eu lieu. Ils étaient dès 11 heures près de 2000 individus devant le Palais de l’Elysée, pour un sit-in avant de se déporter au Trocadéro à 14 heures.

Tout de jaune vêtues, les manifestants ont effectué une marche de protestation contre un “second coup d’Etat électoral” d’Ali Bongo. La foule s’est par la suite déplacée du Trocadéro à l’ambassade au  26 Avenue Raphaël, 75016 à Paris. Affichant leur soutien à Jean Ping, les manifestants ont tenu à faire porter leur voix même si beaucoup défendent plus les principes démocratiques que le leader lui-même.

Notons que la diaspora française a été à l’origine de multiples actions offensives depuis la proclamation des résultats. Nicolas Sarkozy, victime collatérale, a au cours de ces derniers jours, essuyé une multitude d’intrusions dans ses meetings, fait d’une jeunesse révoltée par un vote dans lequel elle ne se reconnaissait pas.

Le retour de plusieurs prisonniers politiques, est réclamé par les manifestants Bertrand Zibi, Ngoma, Rodney Ekorezok, Jean-Rémy Yama,…

Laisser un commentaire