Les agents de Gabon Télévision envisagent de poursuivre Bilie-By-Nze

0

C’est en substance ce que nous révèle l’hebdomadaire L’Aube de ce lundi 28 novembre dans sa parution N°149.

Le journal d’investigations affirme avoir appris que «le Syndicat national des personnels de l’audiovisuel public (Synapap) va saisir la Cour des comptes et la commission de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite pour que la lumière soit faite sur cette affaire qui pénalise, depuis deux mois, des pères et mères de familles incapables de régler la scolarité de leurs enfants et leurs loyers, alors qu’ils sont accusés de soutenir Ali Bongo.»

Les agents de la chaîne nationale ayant tendance à prendre parti pour le pouvoir à travers de la propagande notamment au journal télévisé de 20 heures seraient surpris du traitement infligé par le ministre de tutelle.

Ainsi, «il projette de saisir le Conseil d’Etat pour que cette institution fasse injonction à Alain Claude Bilie-By-Nze pour qu’il respecte les textes encadrant le fonctionnement du groupe Gabon Télévisions, particulièrement dans le cadre de son autonomie et qu’il s’occupe des affaires du ministère et assure juste la tutelle.» nous confie L’Aube.

Mais où vont donc les recettes créées par la publicité? Pourquoi les agents ne sont-ils pas payés à temps? Quelle est la véritable origine du dysfonctionnement de la maison Georges Rawiri?

«Certains agents avaient déjà entamé une grève de la faim sitôt étouffée par le DG, Mathieu Koumba, par peur d’être viré, alors qu’il vit également cette situation de retard de paiement de ses droits. La colère a atteint un niveau tel qu’à tout moment on pourrait avoir un écran noir» a affirmé l’hebdomadaire.

Laisser un commentaire