Léon Paul Ngoulakia aussi rallie Jean Ping

0

Après avoir pris acte de l’accord historique à la suite duquel, Jean Ping a été désigné candidat unique de l’opposition, Léon Paul Ngoulakia, qui était déjà favorable au principe, a lui aussi, décidé de rejoindre le candidat unique de l’opposition pour poursuivre ensemble la route vers la libération du Gabon. Cette décision a été prise le samedi 20 août, au cours d’un grand meeting de l’opposition, à la place des fêtes de Franceville.

Léon Paul Ngoulakia en se ralliant à Jean Ping  vient semer davantage le doute dans le camp d’en face.

En se retirant de la course à la présidentielle, l’ancien chef des services du renseignement marque la détermination des leaders de l’opposition à mettre fin au règne d’Ali Bongo Ondimba à la tête du pays. Une décision dont la symbolique mérite d’être relevée. Une arrivée fracassante à la place de l’indépendance de Franceville suivie d’une accolade qui laissait présager que les deux hommes étaient tombés d’accord.

Léon Paul Ngoulakia a répondu, à son tour, à l’appel du peuple de voir un seul candidat face à celui du Parti démocratique gabonais (PDG). Il s’est engagé, devant un public ravi, à apporter sa contribution, pour l’élection de Jean Ping au soir du 27 août. Sans y aller avec le dos de la cuillère, l’opposant a exhorté ses frères et sœurs du Haut-Ogooué à briser le spectre de la peur, car « la province du Haut-Ogooué n’appartient à personne et n’est le titre foncier de personne ».

Le candidat de l’opposition, Jean Ping, a rassuré les uns et les autres en indiquant qu’ « il n’y aura aucune chasse aux sorcières, aucun règlement de comptes » s’il arrivait à accéder au pouvoir. Il a invité les Altogovéens à ne pas avoir peur de lui et de ses pairs, car ils doivent contribuer à la libération du pays au même titre que les autres Gabonais.

Laisser un commentaire