Le rapport de Sylvie Mbot  « sera utilisé à la Cour pénale internationale »

0

Interrogé par Radio France internationale (RFI) sur le lien entre l’arrestation du docteur Sylvie Nkoghe-Mbot et le rapport qu’elle a co-produit, Maître Eric Moutet déclare « Tout laisse à penser qu’il y a effectivement un rapport (…)». Pour l’avocat au barreau d’Aix-en-Provence ledit rapport sera utilisé à la Cour pénale internationale « c’est un des documents qui sera utilisé par le confrère Emmanuel Altit qui est en charge du dossier CPI pour le président Ping », précise-t-il. Ce qui amène l’avocat à déduire que ce rapport alimente «  la crainte des autorités».

Pour Maître Eric Moutet, le seul tort de sa cliente est d’avoir « enquêté sur les violences post-électorales commises par les forces de l’ordre et la garde républicaine, photos et témoignages à l’appui qui seront très vite déposés sur le bureau des juges de la CPI», le lien entre son enquête, son arrestation et sa mise au silence ne fait aucun doute. Elle se savait dans le collimateur de la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (DGCISM), appelée communément le B2.

Pour rappel, Dr Sylvie Nkoghe-Mbot est médecin, orthodontiste et membre de Dynamique unitaire. Elle a été arrêtée le 6 octobre dernier et depuis lors « elle est gardée au B2.» confie une membre de sa famille qui dit également être sans nouvelles d’elle.

Laisser un commentaire