Le Gouvernement Isssoze-Ngondet 1 sera « largement ouvert aux forces vives de la nation »

2

C’est au cours d’une conférence de presse, donnée ce jeudi 29 septembre 2016 devant un parterre de journalistes nationaux et internationaux dans la salle de presse de la Présidence de la République, qu’Emmanuel Issoze-Ngondet s’est présenté pour sa première conférence de presse en tant que Premier Ministre.

Le nouveau locataire de la primature gabonaise a tenu avant tout propos à exprimer sa gratitude envers le Président de la République Ali Bongo Ondimba pour la confiance accordée et démontrée à travers cette distinction.

Le premier ministre a placé son mandat sous le signe du rassemblement au moment ou le pays est encore fragilisé par la fracture sociale qui s’est opérée après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle toujours contestée par une partie de l’opposition.

Il a pour cela annoncé les enjeux de sa mission à venir a savoir la consolidation de l’état de droit et de la démocratie, le dialogue, et l’implication des femmes et des jeunes dans les mécanismes et les sphères de gestion et de décision.

Sur le plan économique et du développement, puisque le Gabon à l’instar d’autres pays producteurs de pétrole traverse une crise sans précédent, Emmanuel Issoze-Ngondet  a réaffirmé sa volonté d’engager de réformes institutionnelles audacieuses « J’ai également à l’esprit la nécessité des réajustements à faire pour renforcer la confiance dans l’action publique et offrir des nouvelles opportunités d’investissements aussi bien aux acteurs économiques nationaux qu’aux partenaires extérieurs. » a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a achevé son propos non sans saluer le travail abattu par son prédécesseur, le Pr Daniel Ona Ondo « Le bilan présente des acquis notoires qu’il nous faudra sans doute consolider et fructifier. Je lui rends un hommage mérité pour l’action qu’il a su conduire. » a-t-il conclu.

La composition du nouveau Gouvernement sera rendue publique ce dimanche 2 octobre, et devrait à priori être « largement ouvert aux forces vives de la nation » comme l’a précisé le Premier Ministre.

C’est donc sans surprise que certaines figures de l’opposition, et de la société civile devraient apparaître dans ce Gouvernement dit “d’ouverture”.

2 Commentaires

Laisser un commentaire