Le prix “Global Citizen Awards 2016” a-t-il été retiré à Ali Bongo Ondimba ?

0

Prévue le 19 septembre prochain à New York, la cérémonie de remise des prix du ” Global Citizen Awards 2016 “, fait cette année l’objet d’une polémique outre atlantique.

Décernée par l’Atlantic Council, un « think thank » (groupe de réflexion) dans le domaine des affaires internationales, cette distinction met en avant des personnalités d’affaires et des leaders intellectuels engagés dans les domaines de la sécurité internationale et la prospérité économique mondiale.

Comme chaque année, c’est au cours d’un dîner de bienfaisance auquel participent plusieurs donateurs  que sont remis les Awards. Pour l’année 2016 étaient prévus sur la liste de récompenses les premiers Ministres japonais Shinzo Abe et italien Matteo Renzi, mais aussi le Président de la République du Gabon Ali Bongo Ondimba.

C’est sur cette dernière nomination que la polémique a été déclenchée par Human Rights Foundation (HRF) une ONG américaine qui fait la promotion des droits humains dans les ” sociétés fermées “.

L’ONG serait entrée en possession du billet d’invitation envoyé par Frederick Kempe président de l’Atlantic Council sur lequel était annoncé le prix du Président Ali Bongo.En effet, selon HRF, l’Awards décerné récompensait « sa vie de service public et les efforts visant à améliorer la vie du peuple gabonais. »

La HRF s’est ainsi empressée d’adresser un courrier urgent à Monsieur Kemp dans lequel elle l’informait ” des effroyables conditions des droits humains du Gabon , la corruption généralisée , et de répression violente “, lui demandant de reconsidérer cette récompense précisant ” En donnant à Ali Bongo ce prix prestigieux , vous avez participerez à aider son appareil de propagande intérieure en le présentant aux côtés de dirigeants démocratiquement élus comme Shinzo Abe et Matteo Renzi “

Si l’on s’en tient à ce récit des faits, il semblerait que le courrier ait fait mouche puisque sur le site internet de l’Atlantic Council, le teaser de l’événement annonce désormais uniquement trois Awards le trompettiste américain Wynton Marsalis étant le 3ème bénéficiaire  du Global Citizen Awards 2016.

z-2-photo-gabonmediatime-com

Bien qu’il ne s’agisse pas de la première polémique suscitée par ce prix, on se rappel notamment des violentes critiques qui avaient fusé après la récompense obtenue par le Président de la République Fédérale du Mexique Enrique Peña Nieto en 2014, le retrait de ce prix, est un énième coup dure pour le gouvernement gabonais.

 

Laisser un commentaire