Le Général Embinga serait victime des réseaux téké qui tenaient à récupérer leur « bien »

0

«Célestin Embinga, victime de Laurent Nguetsara ?» se questionne l’hebdomadaire l’Aube n°147 du lundi 14 novembre 2016.

« Evincé de son poste de DG du tristement célèbre «Cédoc», après l’interpellation du personnel de « Nord édition », Célestin Embinga serait victime des puissants réseaux téké qui tenaient à récupérer leur « bien » rapporte l’hebdomadaire.

«C’est chose faite !» poursuit le journal allant même dans des détails plus précis. «Le téléphone portable de l’ancien responsable de cette unité répressive du système Bongo-PDG (le Général Célestin Embinga NDLR) a été, brutalement, arraché le mardi dernier par le ministre de l’Intérieur Noël Lambert Matha». La tension entre les deux hommes était qu’«Il aura fallu de peu pour que Célestin Embinga et son patron ne transforment le bureau en ring».

Il faut noter que ce qu’il faut désormais appeler l’affaire Embinga défraie la chronique depuis bientôt deux semaines. Entre arrestations et détentions arbitraires, actes de tortures, fuites de conversations téléphonique. L’opinion est servie et comme concluait l’hebdomadaire l’Aube « Et toc ! C’est chaud devant !»

Laisser un commentaire