Le Docteur Sylvie Mbot libérée après 10 jours au « B2 »

1

Sylvie Nkoghe-Mbot, médecin pédiatre et membre de la société civile a été libérée ce samedi 15 octobre 2016 aux alentours de 19 heures après 10 jours de détention au « B2 ».

Le médecin n’avait plus donné signe de vie depuis son interpellation jeudi 6 octobre 2016. Sa soeur, Dominique Nkoghe confiait sur à RFI qu’elle était  détenue à la Direction générale de la contre-ingérence de la sécurité militaire, communément appelée « B2 » : «  Je le sais, quelqu’un sur place me l’a dit », affirme-t-elle sur les antennes de Radio france internationale, expliquant s’y être rendue à deux reprises, à chaque fois refusée pour visites non autorisées.

A l’exception du quotidien «Le Douk-Douk», proche du palais du bord de mer qui dans son numéro 136 du mercredi 12 octobre 2016  titrait en Une « un médecin arrêté pour faux rapport sur la “ mini-crise” », aucune réaction officielle des autorités n’a été observée.

Joint par téléphone, un membre de Dynamique unitaire sous anonymat affirme « elle n’a reçu aucune visite de ses parents encore moins d’un avocat. Elle a été libérée comme elle a été arrêtée jeudi dernier à son lieu de travail : en catimini!!! » plus loin, il s’exclame « si c’est pas un État voyou ça!!! ».

Pour rappel, Sylvie Nkoghe-Mbot, 56 ans, le docteur, présidente du syndicat Hippocrate ( syndicat des médecins, pharmaciens, biologistes et chirurgiens-dentistes de la Caisse Nationale Sécurité Sociale), et secrétaire confédérale du mouvement de la société civile Dynamique unitaire a entrepris en septembre dernier la rédaction d’un rapport détaillé sur les violences post-électorales. Lequel a été joint au dossier de saisine de la CPI par Maître Emmanuel Altit pour le compte de Jean Ping.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire