Le candidat unique de l’opposition Jean Ping en conquérant à Mbigou

0

Après le grand meeting du rond-point de Nkembo dans le 2eme arrondissement de Libreville, qui a connu une forte mobilisation, suite au ralliement de Guy Nzouba Ndama et Casimir Oye Mba en faveur de Jean Ping désigné comme candidat unique de l’opposition, ce dernier a entamé sa tournée de campagne, désormais avec l’étiquette de candidat unique, en compagnie de ses alliés.

Il s’est ainsi rendu le jeudi 18 août courant dans la province de la Ngounié où les populations de Lebamba, Mbigou et Ndendé  ont réaffirmé leur totale adhésion à la vision ” Gabon d’abord, c’est un Gabon pour tous. Un Gabon à l’abri de la peur et à l’abri du besoin “.  A l’occasion le candidat Jean Ping était accompagné de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama.

L’étape de Mbigou a constitué la matérialisation de cette osmose. Les populations ont réservé à leur président un accueil particulièrement délirant.  Des milliers de partisans l’ont attendu des heures durant et à son arrivée aux alentours de 17 heures, c’est à une mobilisation exceptionnelle qu’a eu droit le candidat Jean Ping.

La place de l’indépendance de la ville qui a servi de lieu du meeting était noire de monde. Les populations largement acquise à leur champion scandaient en choeur « Jean Ping ! Président !». Une véritable union, une totale adhésion et une parfaite communion ont caractérisé ce meeting.

Leckat Jean de Dieu, au nom des populations de Mbigou a souhaité la bienvenue au candidat Jean Ping. Il a salué l’accord historique ayant conduit au ralliement entre Guy Nzouba Ndama, Casimir Oye-Mba et Jean Ping en faveur de ce dernier. Il s’est ensuite attardé sur la description quasi-conflictuelle entre les responsables politiques du PDG et les populations de Mbigou : “ en 1968 quand Albert Bernard Bongo est venu à Mbigou, Malola Jean Claude un instituteur retraité a été molesté par les éléments de la garde présidentielle. Quelques années plus tard, feu Mouroumbi Télesphore responsable locale du PDG ainsi que ses amis Mbembo Bayar et Nzegue Arcade ont été emprisonné au motif  de la dénonciation  du peu d’intérêt que le pouvoir accordait à la localité ”. Le tout dernier conflit est celui qui a opposé le pouvoir PDG aux populations de la Basse Louetsi qui réclamant l’adduction en eau et en électricité ainsi que des meilleures conditions de vie. Ali Bongo Ondimba, à l’époque ministre de la Défense avait choisi de réprimer sévèrement les populations. Il avait alors affirmé vouloir raser le village Ndoubi de la carte du Gabon”.

Revenant sur le bilan d’Ali Bongo Ondimba le représentant des populations a simplement rappelé qu’aucune promesse du président candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba, n’a été tenue. Les cas les plus patents, étant la route Lebamba-Mbigou, le barrage hydroélectrique de Mandji (Dibwangui), l’Ecole Nationale des Arts et de Manufacture (ENAM) et le lycée de Mbigou. Abordant ensuite la compréhension du projet de société de Jean Ping, Leckat Jean de Dieu affirme que “ la force du PDG c’est de surfer sur ces peurs pour tenir les populations dans la mendicité ”, reprenant à leur compte la vision “Le Gabon à l’abri de la peur et le Gabon à l’abri du besoin”, les populations de Mbigou par la voix de leur représentant ont tenu à rappeler que “ les gabonais ont peur des inondations parce que les villes ne sont pas viabilisées, peur des routes parce qu’elles ne sont pas praticables en toute saison, peur des hôpitaux parce que les plateaux techniques sont vétustes ou inexistants. Cette peur prendra fin dès lors que le président Ping mettra en œuvre son projet de société. ”, conclut-il.

Guy Nzouba Ndama qui accompagnait Jean Ping lors de cette étape de Mbigou a expliqué aux populations les raisons de son ralliement au candidat Jean Ping, ralliement fondé sur sa volonté de libérer le Gabon du joug d’Ali Bongo qui mène le pays droit dans un mur.

Prenant la parole en dernier, Jean Ping s’est dit heureux de constater que sa vision pour le Gabon a été parfaitement comprise par  les populations de Mbigou. Il a rappelé sa foi en ces populations et réaffirmé sa volonté de faire construire, dès son élection “ la route Lebamba-Mbigou-Mimongo ”. La délégation a ensuite poursuivi son périple pour les autres localités de la province.

Laisser un commentaire