La résidence du ministre démissionnaire Séraphin Moundounga vandalisée

0

Le vice-premier ministre démissionnaire Séraphin Moundounga ne cesse défrayer la chronique ces derniers jours. Après sa démission, le 5 septembre dernier, qui avait été un véritable coup dur pour son camps politique le Parti Démocratique Gabonais (PDG), le ministre démissionnaire est une fois de plus au cœur de l’actualité.

En effet, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 août la résidence de Séraphin Moundounga sise la commune d’Akanda dans le nord de Libreville a été vandalisée par 5 individus cagoulés. Une visite par effraction dont les motivations ne semblent pas matérielles puisque la presque totalité du mobilier n’a ni été emporté ni détruit.

Ses proches rencontrés à son domicile notent toutefois, des éléments d’intrusion intrigants. L’ensemble des pièces de la maison a été passées au peigne fin comme en témoignent les effets personnels déplacés. Le matériel de vidéo surveillance a lui été emporté par les ravisseurs ainsi qu’un véhicule personnel de l’ex garde des sceaux. Son véhicule de fonction n’a quant à lui pas été vandalisé. Il faut également noter le sabotage du circuit électrique de la résidence qui laisse le domicile dans l’obscurité.

Séraphin Moundounga qui aurait selon ses propre dire déjà essuyé 3 tentatives d’assassinat était absent de sont domicile depuis plusieurs jours toute chose ayant laissé le champs libre aux vandales. Il serait actuellement réfugié dans un lieu tenu secret.

 

 

Laisser un commentaire