La jeunesse de l’opposition unie pour la résistance en avant-garde

0

Mis en place durant l’élection présidentielle du 27 août dernier, pour coordonner les actions de la jeunesse en faveur du candidat, Jean Ping, la Jeunesse de l’opposition unie, qui s’est mué désormais en jeunesse de l’opposition unie pour la résistance (JOUR), entend orienter son action pour restaurer «la vérité des urnes qui donnait Jean Ping vainqueur.»

Regroupant plusieurs mouvements de jeunes des partis politiques de l’opposition, notamment du Rassemblement héritage et modernité, de l’Union Nationale, de l’Alliance démocratique et républicaine ; des Souverainistes écologistes, de l’Union du peuple gabonais, du 7MP, de la société civile et de diverses associations politiques, le JOUR se veut être un mouvement qui a pour objectif principal de «fédérer les jeunes de l’opposition autour des actions de la résistance impulsées par le leader de l’opposition Jean Ping».

En effet, au sortir de l’élection présidentielle, et des évènements qui ont suivi la proclamation des résultats qui annonçait Ali Bongo vainqueur,  au détriment de l’ancien président de la commission de l’Union Africaine, Jean Ping, et qui par ailleurs avait marqué les esprits après l’attaque meurtrière du quartier général de ce dernier. Ce mouvement des jeunes de l’opposition s’est engagé à mener diverses actions « pour marquer l’adhésion de la jeunesse de l’opposition au combat que mène son leader, le président élu Jean Ping ». De ce fait, il entend « Sensibiliser les populations sur la nécessité de l’alternance et du changement de régime politique », « être une force de proposition sur les politiques à mener pour un meilleur épanouissement de la jeunesse gabonaise (et) aider le président élu Jean Ping à faire respecter la vérité des urnes ».

Pour rappel, la jeunesse de l’opposition  unie pour la résistance avait déjà organisé plusieurs évènements qui avaient reçu un écho favorable, notamment lors de la journée de recueillement du 6 octobre 2016 lancé par Jean Ping en mémoire aux morts et disparus de la période post-électorale. Ainsi le mouvement  avait entrepris de sensibiliser les populations sur cette journée importante. Et dans la droite ligne de ses actions, il compte organiser le 26 Novembre prochain un événement dénommé « la grande journée de la Résistance » au quartier général du candidat Jean Ping, celle-ci consistera à « édifier les populations sur le concept résistance», et de discuter avec les participants des points susceptibles d’être abordés lors du dialogue proposé par leur leader.

Laisser un commentaire