La jeunesse au coeur du discours d’Ali Bongo Ondimba dans le Haut-Ogooué

0

Le président sortant et candidat à sa propre succession, Ali Bongo Ondimba a poursuivi sa tournée de campagne dans la province du Haut-Ogooué, où il est allé présenter son bilan, mais également sa nouvelle vision pour le Gabon.

En effet, C’est à Franceville, dans la capitale du Haut-Ogooué, que le candidat Ali Bongo Ondimba à entamer son périple dans l’est du pays. Au cours de ses échanges avec la population, il s’est particulièrement adressé à la jeunesse « le temps qui arrive est celui de la jeunesse » a-t-il annoncé. Le candidat du parti démocratique gabonais promet  que s’il est réélu, ce nouveau septennat sera celui consacré essentiellement à la jeunesse, « l’effort pour la jeunesse doit être prioritaire : en matière d’éducation et de formation professionnelle, nous mettrons le paquet. » A-t-il précisé.

Le président candidat a pour ce faire annoncé la création de nouveaux centres de formation afin d’offrir des meilleures opportunités à la jeunesse gabonaise, ce septennat sera également consacré aux femmes. « L’égalité des chances est à portée de main : vous en avez assez des privilèges indus ; je veux y mettre fin. Le gâteau n’est pas pour ceux d’en-haut. Ça suffit ! C’est le mérite qui doit être reconnu. », s’est-il exprimé devant ses partisans.

Par la suite, le candidat Ali Bongo, s’est longtemps appesanti sur l’un de ses challengers, en l’occurrence Jean Ping, dont-il ne manque pas de mentionner lors de ses différentes prises de parole.

D’un ton solennel, Ali Bongo a lancé « L’avenir du Gabon, c’est la jeunesse. J’ai besoin de vous. Le Gabon a besoin de vous. Changer le système est possible avec vous ». Un appel lancé à une jeunesse qui n’a pourtant connu qu’un système auquel Ali Bongo lui même a appartenu et vis à vis duquel il s’inscrit désormais dans la rupture.

Après cette rencontre, le candidat Ali Bongo Ondimba a effectué quatre visites dans le Haut-Ogooué notamment à Moanda, Okondja, Ngouoni et Leconi, au cours desquelles il a pu décliner son projet. Au contact de la nouvelle génération, le candidat a rappelé le besoin de « changement dans la concorde » : « Le bon choix le 27 août, c’est le choix de l’égalité des chances, le choix des écoles et le choix de la jeunesse. C’est cela le Gabon qui avance. Allez voter ! » A-t-il lancé.

Laisser un commentaire