La Conasysed en grève générale illimitée

0

Deux semaines plus tard après avoir lancé une grève d’avertissement, la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) qui a tenu une assemblée générale ce samedi 12 novembre à Awendjé dans le 4ème arrondissement de Libreville, vient de décider de reconduire la grève cette fois-ci pour une durée indéterminée.

C’est réunie en assemblée générale le samedi 12 courant, que la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation a fait le point sur les avancements contenu dans son cahier de charge. A ce propos, elle a constaté que le gouvernement n’avait toujours pas trouvé de solutions à leurs revendications qui portent notamment le paiement de la prime d’incitation à la performance (PIP) du deuxième trimestre 2015, le paiement des rappels, l’organisation du concours interne d’entrée à l’École normale supérieur (ENS), le paiement des cas d’omissions de la PIFE 2015, la restitution des bons de caisse séquestrés depuis mars 2015, l’annulation des affectations arbitraires (cas du Bureau Provincial de la Nyanga), la suppression du double flux, le retour à un climat sécuritaire adéquat, ainsi que la libération des compatriotes incarcérés depuis des mois du fait de leurs opinions.

De ce fait, constatant le mutisme des pouvoirs publics et de leur ministre de tutelle, Florentin Moussavou qui affiche « un manque de considération» à leur égard, et après un vote unanime des membres de cette centrale syndicale, elle a décidé du déclenchement à compter de lundi 14 novembre d’une « grève générale illimité sur toute l’étendue du territoire », jusqu’à la satisfaction par le gouvernement de tous les points inscrits au cahier de charge.

Elle a par ailleurs invité « les parents d’élèves a gardé leurs enfants chez-eux », mais aussi a exhorté ceux-ci à demander des comptes au gouvernement puisqu’il s’agit aussi de l’avenir de leurs enfants.

Laisser un commentaire