Jean Ping : ” nous exigeons l’ouverture d’une enquête internationale “

0

C’est dans un communiqué tenu, ce vendredi 09 septembre 2016 dans l’enceinte de son Quartier Général, que Jean PING, qui se présente comme le ” Président élu ” de la République Gabonaise,  est revenu sur la nécessité de déposer un recours devant la Cour Constitutionnelle afin de contester devant les institutions légales les résultats des élections présidentielles passées,  notamment ceux de la population du Haut-Ogooué. En effet, se disant légaliste et républicain,  il ne pouvait manquer cette occasion de montrer à la communauté nationale et internationale qu’il respecte les institutions de son pays.

En dehors de ce recours devant la Cour Constitutionnelle, Jean PING a porté à la connaissance de ses partisans et de la communauté internationale de l’existence d’un centre frigorifique à Oloumi, où sont cachés des corps, une fosse commune dans l’enceinte de la cité de la démocratie, sans oublier Gasepga qui refuse désormais de montrer  des corps.

Tout ceci est d’autant plus surprenant que les autorités officielles font état de 7 morts depuis les événements de la crise post-électorale,  alors que le camp de l’opposition en dénombre une cinquantaine.  Sans oublier que jusqu’à aujourd’hui, des familles sont toujours à la recherche de leurs proches.  C’est alors logiquement que nous nous demanderons si ce n’est dans ces fosses communes que sont entassés tous ces disparus.  

A cet effet Jean PING et son camp exigent ” l’ouverture d’une enquête internationale” pour que lumière soit faite sur les violences de ces derniers jours et plus  particulièrement sur ces morts.

Laisser un commentaire