Jean Ping invite son principal adversaire à un face à face

1

Prévue ce mardi 23 août, l’émission débat organisée par le Conseil National de la Communication (CNC) sur la première chaîne de télévision gabonaise Gabon Télévision n’a finalement plus eu lieu.

En effet, invité sur le plateau de Gabon Télévision, le candidat Jean Ping ne s’est pas rendu dans les locaux de la chaîne nationale  pour prendre part à cet événement tant attendu dans les différents foyers.

Toutefois, un de ses collaborateurs en la personne de Théophile Ndzime Ekang a lu pour nous un communiqué qui confirmait bien l’absence de Jean Ping au débat. Toutefois, le candidat Jean Ping souhaiterait obtenir un face à face avec son principal adversaire.

C’est sans tarder que l’équipe de campagne du candidat Ali Bongo s’offusque et dénonce “ le comportement du candidat Jean Ping qui ce soir a montré le mépris qu’il porte au peuple gabonais et à ses institutions en refusant de se présenter à l’émission de débat organisée par le CNC dans le cadre de l’élection présidentielle.” Une réaction surprenant quand on sait que depuis l’ouverture de la campagne, le Candidat Jean Ping comme nombreux de ses collègues et adversaires de l’opposition sont défavorablement traités par les différents médias publics.

De même, il convient de rappeler que bien avant de rallier le candidat Ping, Léon  Paul Ngoulakia dénonçait déjà “ la sous médiatisation des partis politiques et de leurs candidats” puis avant de suspendre sa participation aux émissions organisées par le CNC il précisait qu’il s’agissait  “d’une parodie d’ouverture des médias publics à l’opposition du fait des la présence des observateurs internationaux.”

Joint par téléphone Sarah Ognyane Christophann, secrétaire exécutif de l’Union pour le progrès et la liberté (UPL), estime que “le seul débat qui vaille est celui qui opposerait le Champion Jean Ping à Ali Bongo Ondimba. Le débat renvoie à la divergence d’idées et celui avec qui les idées de notre candidat divergent c’est Ali Bongo Ondimba et non le panel de journalistes de Gabon Télévision qui est acquis à sa cause”, conclut-il. Une position qui a surpris mais qui trouverait sa justification dans la démarche qui compte à opposer deux hommes et deux visions pour le Gabon.

1 COMMENTAIRE

  1. Dans tous les pays Démocrates les candidats favoris ont toujours eu un face à face final afin de convaincre leurs électeurs par rapport à leurs projets respectifs. C’est donc tout à fait normal que M.Ping propose cela; je ne comprends donc pas la peur des voisins d’en face , de toutes les façons s’ils n’ont rien à cacher ou à se reprocher devant le peuple Gabonais qu’ils demandent à leurs prince de se présenter au Grand débat ainsi tout le peuple saura qui choisir une bonne fois pour toute.

Laisser un commentaire