Inondation à Akanda: catastrophe naturelle ou négligence des autorités

0

La ville d’Akanda baignée par l’océan Atlantique, regorge sur ses terres d’important bras de mer et de bassins versants. Construite sur le prolongement nord de Libreville, la ville est devenu une commune à part entière en 2013 avec une mairie centrale et deux arrondissements et s’étend désormais jusqu’au Cap Esterias.

akanda-2Cette ville huppée du nord de Libreville, connaît en saison de pluie, avec son extension des inondations, les unes plus spectaculaires que les autres. C’est ce qui s’est passé avec la forte averse qui s’est abattu sur la ville dans la nuit du mercredi 2 octobre au jeudi 3 novembre 2016, donnant lieu au réveil à des scènes de désolation dans la commune. Plusieurs habitations étaient englouties par les eaux, empêchant ainsi de nombreux compatriotes de sortir de leur maison ou même de se rendre sur leur lieu de travail. Pour les plus téméraires, c’est munis soit de radeau de fortune, soit de bouée de sauvetage qu’ils se sont aventurés sur les eaux troubles qui s’étaient formées autour des habitations.

Une énième catastrophe qui s’abat sur la toute jeune commune. Pour rappel, en novembre 2014, on était d’ailleurs passé à côté d’un drame, quand plusieurs personnes prisonnières des eaux s’étaient réfugiées sur les toits et ne pouvaient être évacuées que par des embarcations. C’est l’intervention des forces françaises au Gabon qui avait permis d’éviter le drame.

akanda-3Bien que l’on puisse arguer que ces inondations sont dues à l’incivisme des populations et à l’occupation anarchique de certaines zones, l’une des raisons principales reste la remontée brutale des eaux, mais aussi l’insuffisance et l’inefficacité des infrastructures d’évacuation des eaux. Depuis des années, les gouvernements qui se sont succédés, sont informés de la situation, sans que des mesures adéquates soient prises pour y faire face, et mettre un terme à ces inondations répétitives. Il serait judicieux pour les autorités de procéder à l’aménagement des caniveaux et bassins versants dans les zones connues, pour faciliter la circulation des eaux en haute saison de pluie.

Laisser un commentaire