Héritage et Modernité interpelle les forces de défense et de sécurité

0

Au cours d’un point presse tenu ce mardi 19 septembre 2016 au siège du parti Rassemblement Héritage et Modernité  (RH&M), Pascal Oyougou, Secrétaire général adjoint dudit parti s’est insurgé contre les pratiques malveillantes des forces de l’ordre dans la répression des événements du 27 août dernier.

Rappelons que la nuit du 31 août au 1er septembre  2016 a été marquée par des arrestations, des pillages et des assassinats sur toute l’étendue du territoire. Ces dernières exactions sont perpétrées par certains agents de nos forces de l’ordre et de sécurité. Des actes que l’homme politique dénonce et déplore avec la dernière énergie: « qui peut comprendre que nos braves soldats si vaillants, sur les théâtres des opérations en Centrafrique et au Soudan, protègent les populations de ces pays frères quand, chez eux, dans leur propre pays, ils tirent à balles réelles sur leurs  propres enfants ? », s’est-il questionné.

Une interrogation qui suscite à la fois l’incompréhension mais également de la tristesse quand on analyse la situation démographique de notre pays, avons nous réellement besoin de cet usage disproportionné de la violence contre les gabonais ?

Pascal Oyougou n’a pas manqué de rappeler aux forces de sécurité et de défense les missions qui leur incombent sous le drapeau. Il affirme qu’ « elles sont essentiellement de deux ordres : la défense de l’intégrité du territoire et la protection de la Nation donc du Peuple ».

Il revient également sur les disparus qu’il a appelé “Martyrs” ,  il a lancé à cet effet : « toutes ces victimes ne sont pas mortes pour rien, la démocratie triomphera dans notre pays », puis il a ajouté « à toutes les personnes qui ont subi et qui subissent dans leur chair les atrocités de la dictature du régime d’Ali Bongo, le Rassemblement Héritage et Modernité apporte son soutien sans réserve ».

Laisser un commentaire