Front social : point de presse du Synpa en soutien aux syndicalistes arrêtés

0

Lasse des nombreuses arrestations arbitraires des leurs, les différents membres de la société civile et des syndicats sont à bout de nerfs et dénoncent les agissements du pouvoir en place.

Face à toutes ces incompréhensions, le conseiller du Syndicat national des personnels de l’agriculture (SYNPA), Emmanuel Mouloungui Bissielou s’exprime en retraçant le déroulement de l’histoire : « du samedi 09 juillet 2016 au mercredi20 juillet 2016, cela fait 11 jours, que nos camarades Cyrlin Koumba Mba Essiame, président du Syndicat national du personnel de l’Agriculture, membre de Dynamique unitaire et les « Témoins Actifs », de Jean Rémy Yama, président du SNEC, président de la confédération syndicale Dynamique unitaire et coordonnateur général des « Témoins Actifs », Roger Ondo Abessolo, président du Syndicat national des travailleurs du secteur social et secrétaire confédéral de Dynamique unitaire , membre du mouvement citoyen les « Témoins Actifs » et d’autres citoyens, ont été kidnappés par les éléments de la police judiciaire. Ceux-ci aux ordres d’Ali Bongo Ondimba, Président de la République. Les syndicalistes arrêtés ont été écroués à la prison centrale, sous le contrôle du tout puissant procureur de la République, Steeve Ndong Essame, et le juge d’instruction en charge du dossier. Tout ceci s’est fait malgré l’absence des preuves pouvant étayer les chefs d’accusation ».

Après avoir planté le décor, Emmanuel Mouloungui Bissielou s’interroge sur les raisons de l’acharnement du pouvoir en place vis-à-vis des leaders syndicaux du mouvement Dynamique Unitaire. Prenant en compte le climat sociopolitique actuel, il évoque la cohérence et la fiabilité des leaders syndicaux : « Dynamique unitaire est une confédération syndicale constituée d’une race des syndicalistes qui refusent depuis qu’ils ont adhéré à ce regroupement, de jouer le jeu du pouvoir en allant à la soupe ».

Il poursuit en s’interrogeant sur le sens du principe de l’équité et affirme: « (…) Réclamer une autosuffisance alimentaire pour notre pays, à la place d’un projet comme « Graine » qui n’est autre qu’un blanchiment d’argent, c’est faire de la politique ? Si tel est le cas, alors Dynamique unitaire fait de la politique. Réclamer la construction des salles de classe et leur équipement en tables bancs, afin d’éviter les effectifs pléthoriques dans nos écoles, c’est faire de la politique ? Si tel est le cas, alors Dynamique unitaire fait de la politique ».

En conclusion, Emmanuel Mouloungui Bissielou décharge : « Parle développement qui précède, nous voulons dire à l’opinion nationale et internationale que l’emprisonnement de nos camarades ne repose sur rien et le motif de trouble à l’ordre public et incitation à la violence n’est qu’un tissu de mensonges. Cette arrestation a été motivée par des calculs politiciens. Il faut le dire, la position des « Témoins Actifs » par rapport à la filiation controversée d’Ali Bongo Ondimba est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et susciter la chasse aux sorcières. Puisque c’est le cas, les délits d’opinion n’ayant plus droit de cité dans notre pays, le SYNPA condamne fermement ces emprisonnements et exige la libération immédiate et sans condition de nos camarades. Nous demandons à tous les agents publics de suivre scrupuleusement le mot d’ordre de grève générale illimitée ».

À l’approche du scrutin du 27 août prochain l’heure serait venue pour les autorités d’envisager l’accalmie au lieu d’envenimer la situation . Que chacun mette de l’eau dans son vin afin de trouver un terrain d’entente. Que le Justice, la Vraie soit rendue.

Laisser un commentaire