Face aux non-dits du Parlement africain, la méfiance de Marceau Malekou

0

[(…) nous sommes au Gabon en train de jouer un tournant décisif de notre vie politique alors les petits jeux on les connaît]

Suite à l’élection présidentielle du 27 août dernier, la mission d’observation du Parlement africain s’est réunie ce lundi 29 août à 15h00 dans la salle de l’hôtel Boulevard situé au 5ème arrondissement.

Cette rencontre devant les journalistes consistait à rendre les observations effectuées tout au long de cette échéance. Contrairement à l’Union Européenne qui a relevé des inégalités de part et d’autres, le Parlement africain quant-à lui “estime que l’élection était libre, transparente et organisée de manière acceptable” .

En réponse le vidéo-blogueur Marceau Malekou de Samba241 lance avec indignation “ nous sortons de la réunion avec les observateurs de l’UE et on a l’impression que vous avez assisté à une élection dans deux pays différents ” il ajoute “pourquoi les africains ne veulent pas l’alternance?”

Rappelons que des cas de fraudes ont bel et bien été relevés dans plusieurs centres, on a d’ailleurs surpris des individus avec  plusieurs cartes d’électeurs, alors dire que tout s’est absolument bien passé revient à biaiser le rapport.

De même, un autre journaliste s’étonne de la réaction des observateurs de l’Union Africaine concernant la sortie de Jean Ping et pas celle du Ministre de la Communication Bilie By Nze qui a prit position avant.

C’est une réponse malheureusement bancale que les observateurs ont sorti “ nous sommes au Gabon, nous observons tout le processus, nous reviendrons devant vous” .

A Marceau Malekou de reprendre et conclure je n’ai pas confiance en vos observations, elles sont loin de la réalité nous sommes au Gabon en train de jouer un tournant décisif de notre vie politique alors les petits jeux on les connaît!”.

Laisser un commentaire