Entretien avec Charles Arnaud Ovono, candidat à The Voice Afrique

0

Charles Arnaud est un des gabonais participants à l’émission musicale The Voice Africa diffusée sur la chaîne panafricaine Vox Afrique. Il a comme Bussine été qualifié lors de la 2ème soirée des auditions à l’aveugle. Chanteur depuis quelques années mais méconnu du grand public gabonais, il a bien voulu nous accorder l’interview qui suit.

Pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui est Charles Arnaud ?

Je suis étudiant en commerce international à Dakar. Je fais de la musique en parallèle. Co-fondateur du collectif/Label « Magic Nation » et membre du groupe « E-motion », je suis auteur, compositeur, interprète et beatmaker, déjà producteur de quelques titre sur la toile tel que « mon gain » « doucement » « la fille là » …

Vous êtes d’origine gabonaise, et votre choix de représenter le Sénégal à The Voice a surpris plus d’un. Qu’elle en est la raison ?

Effectivement, je suis Gabonais, précisément de Port-gentil où j’ai grandi. Ce choix n’a pas été fait. C’était par rapport à l’organisation, pour mieux se retrouver dans les déplacements et autres, il fallait avoir des groupes par pays et non par nationalité. Ils m’ont juste enregistré comme Talent du groupe du Sénégal parce que j’arrivais physiquement de là-bas, pour faire simple. La suite en me présentant je savais qu’on m’aurait reconnu lool.

La sphère musicale ne vous est pas étrangère, vous venez d’ailleurs de rendre disponible votre 1er single “Doucement” en featuring avec Nel. Au delà de la victoire, quelles sont vos attentes par rapport à ce concours ?

OUI, je chante depuis un petit moment déjà. « Doucement » est mon premier single de l’EP « Une chance » et j’espère qu’il marchera… the Voice Afrique est la plus grande émission de chant de l’Afrique et c’est déjà un grand saut, une partie de mon rêve qui se réalise. Je suis à la base un beatmaker donc à la base, le chant ne devrait pas être une priorité mais j’aime énormément la musique et chanter, partager ma vision, mon monde me tient vraiment à cœur. Donc, il fallait que je me mette à l’épreuve et avoir la confirmation ou pas que je pouvais le faire ; je l’ai eu.

J’ai tellement de choses à partager avec mon pays le Gabon pour qu’il évolue que je ne peux pas laisser mourir mon talent que ca marche ou pas à the Voice. J’ai eu mes réponses et bien sur que je veux gagner.

Qu’est-ce qui, selon vous, vous différencie des autres candidats et peut vous menez jusqu’en final ?

Chaque candidat vient avec son style, sa voix. Et à vrai dire, ca ne dépends pas de toi. Tu as une chanson, tu la chantes à ta sauce… mais les coachs ne peuvent pas tous vous garder, c’est en fonction de leur sensibilité qu’ils font leur choix. De super chanteurs ne sont pas passés. Je vais juste donner ce que j’ai pour toucher mon coach et on verra bien.

Bien que vous soyez à l’étranger, vous avez certainement suivi avec beaucoup d’attention l’évolution du climat politique au Gabon. En tant qu’artiste, qu’elle est votre avis sur la situation actuelle ?

C’est triste.

Extrait du passage du Charles Arnaud lors des auditions à l’aveugle.

Laisser un commentaire