Économie : l’Africaine des Assurances à la rescousse Banque de l’Habitat du Gabon

1

La Banque de l’Habitat du Gabon (BHG) pourrait être recapitalisée par la société bénisoise l’Africaine des Assurances S.A. nous rapporte l’Agenceecofin.

En effet, mise sous administration provisoire depuis le 10 novembre 2015 par la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) en raison de nombreuses difficultés financières, la situation de la Banque de l’Habitat du Gabon pourrait connaitre un dénouement favorable. Elle avait entamé des négociations avec l’Africaine des Assurances SA en vue de sa recapitalisation estimée à près de 72 milliards de francs. Dans le cadre de ses négociations, elle a signé dernièrement à Lomé un accord de principe avec cette dernière, numéro un du secteur au Bénin. Une mission d’investigation a été commise afin de connaitre la situation réelle de la BHG et sera transmise à l’assureur pour décision finale.

Si les négociations se déroulent comme prévues avec l’Africaine des Assurances S.A, la Banque de l’Habitat du Gabon pourra sortir de la zone de turbulences qu’elle traverse en ce moment. Avec des résultats déficitaires depuis le démarrage de ses activités à l’exception du bénéfice dégagé en 2009 qui s’élevaient à 59 millions de francs CFA, les pertes cumulées se chiffrent au 31 mai 2016 à 14,3 milliards de F CFA.

Le capital social de la Banque de l’Habitat du Gabon est de 11,050 milliards de FCFA, réparties entre la République gabonaise (63,40%), la Banque gabonaise de développement (20,50%), la Caisse nationale de sécurité sociale (11,80%) et la société Oméga Finance Développement (OFIDE) avec 4,30%francs.

La Banque de l’Habitat du Gabon avait obtenue son agrément par la décision n°79/CI/06/CNC du 26 juin 2006 et avait commencé ses activités le 7 janvier 2007. Elle avait pour vocation, à l’origine, de contribuer efficacement et durablement au financement du logement et à la résorption du déficit important d’investissement constaté dans le secteur de l’aménagement foncier et de la construction de l’habitat urbain au Gabon.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire