« Diviser pour mieux régner…, oui mais sur qui ? »

0

« Si le Gabon aspirait à être une nation tous les efforts pour y parvenir semblent aujourd’hui vain.

Les élections de 2016 plus que jamais ont révélé au monde mais surtout aux gabonais la réalité de nos valeurs, convictions, et positions aussi bien individuelles que collectives.

Combien de familles resteront unies ? Combien d’amitiés resteront sincères ? Combien de confréries réellement fraternelles ? La superficie du Gabon et sa population peuvent-elles survivre aux stigmatisations aussi bien régionales, ethniques que partisanes ? Autant de questions qui suggèrent un malaise mais surtout un mal être. Mal d’être gabonais et de vivre dans un Gabon où l’espoir, la foi, et les valeurs s’opposent à la supercherie, la violence et le jusqu’au-boutisme .

Les mathématiques nous enseignent que si l’addition et la multiplication relèvent du positif la soustraction et la division quant à elles caractérisent le négatif. Nous retiendront que les mathématiques de la Cour Constitutionnelle se résument en une division profonde et malheureusement bien réelle du Gabon notre Gabon.

Régner à tout prix et au mépris de tout, telle est la devise de ceux qui nous gouvernent. L’invocation de la paix et du très haut d’une main et l’utilisation des armes de l’autre assurent-elle ce fameux ” règne meilleur ” ? »

Anonyme.

Laisser un commentaire