Des artistes gabonais en concert à Paris pour le respect de la voix des urnes

0

Depuis le 3 septembre 2016, la diaspora gabonaise de France manifeste contre les résultats officiels de la dernière élection présidentielle au Gabon. Partis sur des marches entre  Place du Trocadéro et l’avenue Raphaël dans le XVIème arrondissement de Paris où se trouve l’ambassade du Gabon, les mouvements se sont diversifiés. Le 21 janvier 2017 ce sera au tour des artistes de monter sur scène «pour continuer à informer sur la situation actuelle du pays».

«Je serai sur la scène du Café de la danse à  Paris pour le Gabon  avec François Ngwa, Jearian Ondo, Jann Halexander et Chyc Polhit.» annonce Tita Nzébi une artiste engagée qui a d’ailleurs sorti un titre engagé – intitulé Dictature inavouée – en marge de l’attente des résultats de l’élection présidentielle du 27 août 2016.

Ce concert organisé pour continuer à manifester pour le respect de la voix des urnes – cheval de batail de la diaspora gabonaise de France depuis près de trois mois – verra la présence d’un des ténors de la musique gabonaise, François Ngwa mais aussi de chanteurs méconnus du grand public gabonais mais dont le talent est incontestable, comme Jann Halexander Aurélien, né Makosso-AkendenguéPetit-neveu du chanteur gabonais folk Pierre Akendengué, Jearian Ondo et de Chyc Polhit Mamfoumbi qui est conteur. 

Le Café de la Danse, salle de spectacle parisienne capable d’accueillir près de 500 personnes, située au 5 passage Louis-Philippe dans le 11e arrondissement sera le lieu de ce rendez-vous des résistants. Nous y reviendrons avec plus de détails.

Laisser un commentaire