Démocratie nouvelle : René Ndemezo’o Obiang ira tout seul au dialogue

0

Dans une déclaration rendue publique jeudi dernier, le directoire de Démocratie nouvelle s’est désolidarisé de la position de son président, René Ndemezo’o Obiang, quant à sa volonté de participer au dialogue souhaité par Ali Bongo Ondimba, qualifiant celle-ci de « position personnelle ».

C’est par la voix de l’un de ses vice-président, en l’occurrence Philibert Andzembe, accompagné notamment de Radegonde Djenno, Jean-Pierre Ndongou-Lekambo et du professeur John Nambo, que le directoire de Démocratie nouvelle a tenu à faire une mise au point sur la sortie du président de ce parti quant à l’appel au dialogue lancé par l’exécutif. A ce titre, ils rappellent tout d’abord que « la création du parti Démocratie Nouvelle s’est faite dans un contexte particulier qui fut celui de l’élection présidentielle. Il s’agissait pour ses fondateurs de proposer une nouvelle offre politique au peuple gabonais tout en soutenant sans réserve la candidature de M. Jean Ping lors du scrutin du 27 août 2016. », et d’ajouter en guise de précision «  M. René Ndemezo’o Obiang, alors proche collaborateur de M. Jean Ping, a été élu président de Démocratie Nouvelle pour un mandat de 4 ans lors du dernier congrès tenu à Libreville, du 28 au 29 avril 2016 ».

Revenant par la suite, sur le « Oui » de René Ndemezo’o Obiang au le dialogue voulu par Ali Bongo, les membres du directoire révèlent que cette annonce « a créé l’émoi, la perplexité et l’incompréhension dans l’esprit de bon nombre de cadres et militants du parti qui ont cru qu’elle était la position officielle du parti », ainsi pour ne pas laisser planer de doute sur cette question, Philibert Andzembe rappelle que le directoire a « demandé, en vain, la convocation par le président de Démocratie Nouvelle d’une réunion de cette instance » en vue de clarifier la situation.

Devant le silence dans lequel semble se murer le président, le directoire de son parti qualifie cette prise de position de « personnelle » et semble ne pas engager l’ensemble dudit parti. Ils précisent en outre pour conclure « sauf à tenir un congrès extraordinaire qui adopterait une nouvelle ligne politique, notre jeune parti Démocratie Nouvelle garde la position officielle de soutien total et sans réserve à l’adresse de M. Jean Ping ».

Laisser un commentaire