Déclaration de Jean Ping : « je suis le vainqueur du scrutin présidentielle organisé dans notre pays»

0

Près de 48 heures après le scrutin, les équipes Jean Ping lui donne vainqueur sur la base de la quasi totalité des procès verbaux dûment établis et signés dans les bureaux de vote par toutes les parties présentes et de la relation des faits accessibles et opposables à tous, nous sommes en mesure d’affirmer que je suis le vainqueur du scrutin présidentielle organisé dans notre pays. In extenso, la déclaration de Jean Ping.

Excellence mesdames et messieurs, Chers notables, Mes chers collègues, Mesdames et messieurs les observateurs internationaux

Des événements graves actuellement en cours, me conduisent à nouveau, à prendre la parole ce jour, pour porter à la connaissance de la nation et de la communauté internationale, que hier dimanche 28 août, j’ai rencontré les ambassadeurs de la France et des Etats-unis, en poste dans notre pays.

J’ai informé ces autorités diplomatiques de ce que,  à l’issue du scrutin du 27 août 2016, sur la base de la quasi totalité des procès verbaux dûment établis et signés dans les bureaux de vote par toutes les parties présentes et de la relation des faits accessibles et opposables à tous, nous sommes en mesure d’affirmer que je suis le vainqueur du scrutin présidentielle organisé dans notre pays.

Ces propos ne constituent en rien une auto-proclamation contrairement à ce que soutiennent les faucons du régime. A ce titre, j’exprime ma sincère gratitude à ce de mes concurrents qui, dans la tradition républicaine, m’ont adressé leur félicitations.

J’associe à ces remerciements les amis du Gabon, qui partout, ont tenu à saluer ma victoire.

Au cours de ces audiences, j’ai réaffirmé mon ferme engagement à garantir à monsieur Ali Bongo Ondimba ainsi qu’à sa famille une totale sécurité.

A nos compatriotes qui l’ont accompagné, je veux ici les rassurer et les inviter à la plus grande sérénité.

Je m’engage à nouveau à veiller personnellement à ce qu’il n’y ait aucune chasse aux sorcières car c’est ensemble que nous reconstruirons notre pays.

Comme chacun sait et le voix, le peuple gabonais qui s’est massivement mobilisé pour aller exprimer dans les urnes sa soif d’alternance de justice et de démocratie et qui vient de me porter à la tête du pays ne pourra jamais accepter que cette victoire, sa victoire, lui soit volée.

Le peuple souverain  défendra la par tous les moyens la victoire que tous les faucons civils et militaires sont en train de vouloir lui voler.

Je veux dire ici solennellement que nous sommes bien informé des manipulations diverses et autres modifications, à l’aide de scanners de procès verbaux orchestrés au sein de la Cenap.

Je veux rappeler le ministère de l’Intérieur ainsi que ses démembrements, au stricte respect de la mission légale qui est la leur.

De même, je rappelle la Cenap au devoir de neutralité qui doit marquer le traitement des résultats issus des urnes.

J’invite le peuple gabonais à la vigilance et à la mobilisation sur toute l’étendu du territoire pour défendre sa victoire.

J’invite enfin monsieur Ali Bongo Ondimba, dans un grand esprit démocratique à reconnaître le verdict des urnes, à se soumettre à la volonté du peuple souverain et à organiser dans la tradition républicaine la passation des pouvoirs.

Vox populi, vox dei. Que Dieu protège notre pays.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire