Crise post-électorale : Ali Bongo propose à Jean Ping d’ouvrir un dialogue

0
C’est à travers un communiqué de presse lu sur les antennes de Gabon Télévision, que le Ministre de la Communication et porte parole du Gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a lancé l’appel au dialogue du président sortant.
«Le Président de la République est prêt à rencontrer tous les candidats de la dernière élection présidentielle, y compris Monsieur PING (…) » a-t-il martelé. Un appel qui intervient 21 jours après l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 27 août 2016 par le Ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet-Boubeya. Alain Claude Bilie By Nze estime tout de même que « l’important est déjà d’apaiser les tensions ».
A travers sa déclaration, le Ministre a attribué à Jean Ping, la responsabilité « des scènes de violences d’une rare intensité et d’une barbarie jamais égalée dans de nombreuses villes de notre pays et principalement à Libreville ». Des violences qui ont connu une répression jugée disproportionnée par l’opinion nationale et dont le ministre de la communication estime à quatre le nombre de morts “ parmi lesquelles un jeune policier ”, bien que nombreux corps aient été retrouvés dans les morgues et que plusieurs personnes se trouvant au QG de Jean Ping, le soir du 31 août 2016 sont toujours portées disparues.
Le président sortant, qui ne souhaite pas revivre le niveau de violence atteint au cours des derniers événements appelle au dialogue. Quel sera le cadre de ce dernier ? L’opposition gabonaise réunie autour de Jean Ping l’acceptera-t-il ? La décision de la Cour constitutionnelle qui est toujours attendue viendra certainement apaiser les tensions si un verdict clair, éliminant toute zone d’ombre, et conforme à la loi est rendu.

Laisser un commentaire